Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Céowyn, ou comment l'aventure peut complètement dégénérer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Humain
avatar

Messages : 25

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Céowyn, ou comment l'aventure peut complètement dégénérer    Mar 19 Nov - 16:46


« Céowyn d'Osildrir »
29 ans - humaine - mercenaire - hors-la-loi - baronne

Céowyn aurait pu être une simple noble qui n'aurait eu que pour elle gloire et beauté, mais elle a pris sa vie en main et en a décidé autrement. La demoiselle est une guerrière aguerrie, maître de ses mouvements et de ses réactions ; elle mise plus sur la rapidité que sur la force brute, quoiqu'elle n'en soit pas dépourvue. Mais face à une armoire à glace, elle sait ne pas faire le poids. Son arme de prédilection est l'épée bâtarde, qu'elle peut manier à une ou deux mains selon la situation ; de plus, elle est droitière, sans même une once d'ambidextrie.
Côté magie, Céowyn est bien lotie... De son point de vue du moins. En effet, elle déteste celle-ci, considérant que c'est "de la triche" par rapport à un guerrier qui se serait entraîné toute sa vie. Imaginez-le, lame au clair, fier et clinquant ! Il est le meilleur bretteur du monde et... Paf, boule de feu majeure. Non, non, c'est déloyal. Et comme je le disais, Céowyn est bien lotie, car elle maîtrise la magie de "Zone morte" : elle peut créer (ou plutôt allumer) autour d'elle une zone plus ou moins grande (jusqu'à une dizaine de mètres) où la magie n'a pas lieu d'être. Elle la gère assez bien, mais ne peut pas influencer sur sa forme. La plupart du temps, elle la laisse autour d'elle dans un rayon de trois mètres, zone qui lui permet d'économiser ses forces tout en se sentant en sûreté.

« voilà ce que je suis »
Une grande fille un peu perdue

Le soleil se leve doucement sur Elden, et Céowyn grimace et se tourne dans son lit. Les aventuriers étaient censés se lever tôt, profiter des premières lueurs de l'aube et de la fraîcheur encore nocturne pour avancer, aller plus loin, voyager. En soupirant, la demoiselle referme les yeux, bien peu décidée à prendre les choses en main. Tous les évènements depuis qu'elle était parti de chez elle... Ou même depuis qu'elle avait désobéi à sa mère ; tout cela était sa faute. Elle pince les lèvres, et essaye de ne pas y penser. Peine perdue, tous ses souvenirs viennent poindre à la surface telle de la glace sur une étendue d'eau en train de fondre. Les blocs se désolidarisent, ressortent, en l'on peut enfin voir leur véritable nature...

Une petite fille court dans tous les sens. Elle n'a pas cinq ans, mais ses cheveux blonds rayonnent déjà, à l'instar de son sourire éclatant. Un jeune garçon à peine plus vieux qu'elle joue à la poursuivre, alors qu'un adolescent déjà mûr les surveillent, un sourire tendre aux lèvres. Au loin, un cri de femme, suivi d'un pleur d'enfant, retentissent. Les trois jeunes gens se tournent, inquiets, en direction du donjon qui leur sert de demeure. L'aîné frissonne et prend ses cadets par l'épaule. Il les réconforte, leur dit que tout ira bien : ce n'est pas la première fois que la famille s'agrandit, il en a l'expérience. A quatorze ans bientôt, il a du vécu...

Padren. Pourquoi pense-t-elle à Padren maintenant ? Nouveau soupir. Sa famille lui manque plus qu'elle ne voudrait l'avouer, mais elle n'a plus aucune chance de les revoir un jour. Foutues femmes, avec leurs idées de femmes, avec leur instinct et leurs merdes. Ouais, c'est le mot. Céowyn étouffe un sanglot, et essaie de visualiser ses frères, de la manière la plus ancienne dont elle se souvient d'eux. Padren, son aîné de dix ans ; Emeric, son aîné de deux ans ; enfin, le puîné, Lance, né alors qu'elle n'avait que quatre ans. C'est fou comme cette fratrie a pu l'influencer !

Emeric soupire, s'approche de sa petite sœur, redresse la position de l'épée. Les reproches fusent, loin d'être mesquins, mais justes. La gamine rougit, baisse les yeux : face à son grand frère, qui lui apprend à se battre comme lui même a appris, elle se sent faible, misérable et bonne à rien. Bonne à rien ? C'est le mot. Elle déteste la broderie, la cuisine, les bonnes manières, tout ce que sa mère s'efforce de lui inculquer. Mais ne se sent pas plus à l'aise avec Emeric, qui lui semble être trop fort et brusque ; plus qu'elle ne pourra jamais l'être. Elle est une femme, elle n'est bonne, comme sa mère le répète, qu'à se marier. Elle ne veut pas, éclate en sanglot. Emeric frissonne, il n'aime pas voir sa sœur comme ça, mais ne sait pas quoi faire d'autre. Padren apparaît alors dans l'embrasure de la porte du donjon. Sa silhouette, fière et élancée, montre déjà qu'il sera un seigneur digne de se nom. Il entre dans sa vingtième année, et est meilleur pédagogue que ne le seront jamais ses cadets. Lentement, sûrement, il explique à la petite fille que les hommes sont des brutes, que les femmes ne doivent pas se battre comme eux : fine, frêle, élancée, elle doit privilégier la souplesse à la force. La gamine hoche la tête, se relève, et applique à la lettre les recommandations de l'adulte. Elle met une raclée à son frère, sous le regard fier de Padren.

Céowyn sait qu'elle n'a pas la journée devant elle. Grognant, elle se lève, ouvre le lit, s'habille rapidement. Ceignant son arme à son côté, elle fait quelques étirements avant de descendre quatre à quatre les marches de l'auberge. Elle a un rendez-vous très important dans une clairière d'une forêt voisine : son prochain salaire l'y attend. Elle devra aller le chercher à la pointe de l'épée, mais elle n'a pas peur. Pourquoi aurait-elle peur ? Elle a suivi les meilleurs.

Padren en cachette a embauché une maître d'armes. Il voit bien que sa sœur est comme Emeric, une boule de nerfs qui n'en fait qu'à sa tête. Et qui de mieux qu'une femme pour apprendre à une jeune fille à sa battre ? Elle a déjà passé l'âge d'être page, ne sera pas écuyer. Qu'importe, elle est heureuse, arme au poing. Emeric et elles joutent ensemble de temps en temps, mais leurs réunions se font rares : leur mère à interdit à la gamine de se comporter comme une sauvageonne, et les entraînements se font à la sauvette. Enfin, presque. Lance, le petit dernier, du haut de ses calmes huit ans, observe sa soeur... Et décide de tout raconter à la baronne. Furieuse, elle révoque la maître d'arme, punit Emeric et assigne la fille à sa chambre. Padren, avec tout ceci, est heureux d'être assez âgé pour ne plus s'attirer les foudres de sa mère... En secret, il espère que leur père, très malade, rendra l'âme. Il n'avait jamais été présent pour eux, et l'aîné a la certitude qu'il sera meilleur seigneur que Sieur d'Osildrir : il est déjà meilleur père pour les petits !

Céowyn se met en route, fièrement. Et heureuse de savoir que c'est aujourd'hui Padren qui est à la tête de leurs terres. Il a été moulé pour ce rôle, elle en est certaine. La noble monte sur son destrier, et le talonne. Eomen est réactif, et ne se fait pas prier pour bouger ; lui aussi a hâte de voir un peu d'action. La forêt est bien vite en vue, et la demoiselle laisse le cheval en lisière de cette dernière. Eomen a beau être fidèle, il est lourd, bruyant, et un peu stupide. Pas la meilleure des combines pour être discrète dans un lieu parqué de branches mortes et de feuilles délicatement croustillantes.

L'adolescente est furieuse. Non, la fureur est encore trop faible pour signifier ce qu'elle ressent à ce moment là. Sa mère a osé. Sa mère a OSE la fiancer ! Elle minaudait, oui, elle minaudait, sa mère, vantant les qualités de cet homme, montrant à quel point il était jeune, beau, intelligent, agréable ! Et encore, elle disait à sa fille ô combien elle était chanceuse de pouvoir épouser un homme qui n'avait que quinze ans de plus qu'elle ! Il fallait comprendre, elle-même avait bien plus de différence d'âge avec son mari... Mais la jeune femme n'en démordait pas : jamais elle ne se marierait ! Jamais, du moins, sans qu'elle n'ai son mot à dire. Attrapant ses affaires, l'adolescente sortit du donjon, prit le cheval montable le plus jeune -un destrier nommé Eomen, cadeau pour ses seize ans- et s'enfuit en direction de la ville la plus proche. Là, elle savait qu'il y avait une caserne : c'était le plus sûr moyen pour elle d'échapper à cette stupide histoire de mariage. En plus, elle retrouverait peut-être Emeric, promu chevalier il y avait peu de temps...

Céowyn ne l'avait pas vu, et sans doute était-ce une bonne chose : il aurait dû soit la ramener à la maison en la tirant par les oreilles, soit subir le courroux maternel. Au final, elle avait intégré les fantassins, deux ans durant, pour avait pris le chemin de la garde montée. Elle se sentait parfaitement à l'aise et... S'extirpant vivement de ses pensées, la demoiselle sort sa lame rapidement, dans un tintement qui la fait grimacer. Des branches ont craqué, et pas de son fait. Doucement, prudemment, la guerrière avance d'un pas... Et se retrouve soulevée par le pieds, sous des rires gras. Des hommes sortent des fourrés, dont sa cible. Et, comme une imbécile, elle avait lâché son épée ! Elle tente de se débattre, sans succès : au bout de quelques secondes, elle sent un coup sourd contre son crâne, et tout devient noir...

Après cinq ans à servir dans l'armée eldorienne, elle décida de prendre sa retraite. Tentée de monter en grade, elle savait qu'elle ne le pouvait pas : si jamais elle se faisait remarquer, sa famille serait bien capable d'aller la retrouver pour la marier de force à un vieux grigou encore pire que son premier fiancé. Elle recevait de temps à autre des nouvelles des D'Osildrir, et savait ainsi que son père était mort, que Padren avait pris sa suite à 35 ans ; qu'Emeric était un fier Chevalier-Dragon et que Lance était entré dans les ordres, et était devenu prêtre de Miran. Elle ? Elle n'était rien, et serait encore moins dans quelques temps. Et en effet, elle quitta l'armée pour se mettre à son propre service. A la fois chasseur de primes et mercenaire, elle se forgea une petite réputation, qui lui permit de s'assurer des revenus réguliers. Et puis, après trois ans d'errance...

Céowyn se réveille en sursaut, haletante et attachée. Jurant avec force et cahot, la jeune femme reçoit rapidement une correction de la part d'un barbare intimidant. Lui intimant de se taire, il sourit d'un air carnassier. Il lui explique tout : le piège tendu, la connaissance qu'ils ont de son passé et des moyens qu'ils ont de la faire chanter. En plus, ajoute-t-il, il connait son pouvoir. Si jamais elle tente quoique ce soit, elle finira ou morte, ou pieds et poings liés devant la porte des terres des D'Osildrir. Quel programme réjouissant ! Obligée de faire ce que les voleurs lui indiquent, elle se sert de son pouvoir pour les protéger des mages lors de rapines. Très vite, malgré le soin qu'elle met à passer inaperçue, elle finit par être recherchée elle aussi par les autorités. Ceci dit, les brigands lui fournissent une part du butin, et sont confiants : tant qu'elle marche droit et ne se rebelle pas, elle ne craint pas d'être débusquée, du moins pas par sa famille... Et au vu du réseau, éliminé le petit groupe qui lui sert de point d'ancrage ne servirait pas. Au final, elle a peut-être gagné en liberté de mouvement en rejoignant les brigands, et en profite pour assouvir certains de ses bas instincts. Consciente que son existence ne tient qu'à un fil, elle fait son possible pour rester en équilibre, et ne pas trop avoir à souffrir de ses états d'âme. Il est bien loin le temps où elle servait l'armée ! A vingt-sept ans, elle ne compte pas se morfondre, et continuera à vivre, ne serait-ce qu'à la va-comme-je-te-pousse. On a tous ses travers !

« ce qu'il faut savoir sur moi »
les petits détails font ma personnalité

Possédez-vous un familier ou une monture ? Céowyn possède simplement une monture, un cheval de bataille nommé Eomen ; vieillissant et lourd, il n'est guère pratique pour s'enfuir, mais n'a peur de rien, pas même du fracas des armées.

Quelle est votre situation actuelle ? Chez les d'Osildrir, personne n'a vent de ses aventures, et ils ne se doutent vraiment pas de la panade dans laquelle elle est. Recrutée malgré elle dans un groupe de voleurs, elle est obligée d'obéir à leurs -rares- directives, tout en gardant une liberté de mouvement intéressante. Malheureusement, elle est recherchée par la loi... Ce soupçon d'aventure n'est pas pour lui déplaire, toutefois !

Quelle est votre position par rapport à la religion ? Sans être une bigote enfermée dans des croyances obtuses et éloignées de la réalité du monde, Céowyn est par éducation de nature croyante. Adorant les Cinq sans réelle distinction, il lui faut pourtant avouer Laliah et Terasmir la fascinent. La première car l'image donnée par Sentinel de la mort lui semble quelque peu éloignée de la réalité ; le second à cause de ses mésaventures, qu'elle prend pour une mauvaise farce du Grand Chemin.

Que pensez-vous de l'exploration des Contrées Sauvages ? Elle est très enthousiaste ! Grâce à son éducation, elle connait l'histoire -du point de vue humain bien sûr- d'Elden, et aimerait pouvoir se rendre loin des limites du monde connu, pour faire de nouvelles découvertes et se sentir pionnière d'un monde vierge.

Quel est votre rapport vis-à-vis des dragons ? Son passé aidant, Céowyn n'a pas peur des dragons : elle en a côtoyé dans l'armée. De là à apprécier leur compagnie et vouloir monter dessus, il y a un monde. Les dragons, c'est comme la magie : c'est bien, si c'est loin d'elle et que c'est dans son camp.


Dernière édition par Céowyn d'Osildrir le Mer 20 Nov - 9:59, édité 10 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Admin• gérants du forum
avatar
Kajika Machk
Admin• gérants du forum

Messages : 396

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: Céowyn, ou comment l'aventure peut complètement dégénérer    Mar 19 Nov - 16:55

Bienvenue :D !
Hésite pas à faire signe une fois que ta fiche est fini, je viendrai vérifier tout ça. smile 

_________________
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Céowyn, ou comment l'aventure peut complètement dégénérer    Mar 19 Nov - 17:57

Bonsoir !! :D

Une Baronne devenue hors-la-loi, cela promet des choses intéressantes, tout cela. (: Hâte d'en lire davantage sur ton personnage. :D

Courage pour la suite de ta fiche. (=

Animateur RP
avatar
Halec Elidan
Animateur RP

Messages : 190

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité:
MessageSujet: Re: Céowyn, ou comment l'aventure peut complètement dégénérer    Mar 19 Nov - 18:03

Bienvenue à toi sur le forum! :D

Bon courage pour ta présentation! ^^


Voir le profil de l'utilisateur

Humain
avatar

Messages : 25

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: Céowyn, ou comment l'aventure peut complètement dégénérer    Mar 19 Nov - 21:25

Et voilà ! Ma fiche est terminée !
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Céowyn, ou comment l'aventure peut complètement dégénérer    Mar 19 Nov - 22:01

Céowyn a écrit:
Les dragons, c'est comme la magie : c'est bien, si c'est loin d'elle et que c'est dans son camp.
Une excellente raison de lui en coller un sous l'oreiller *w* *va chercher un oeuf prêt à éclore* /BIM/

Bienvenue ! Une situation intéressante, que je suis bien curieuse de voir en RP.

"Non mais je suis avec eux mais je le veux pas vous comprenez ? Oui j'ai tué des gens maiiis j'avais pas le choix (le sourire était une pure hallucination de votre part). Je veux pas que ma famille me retrouve et... Comment ça je suis égoïste ? Et eux, ils avaient qu'à pas s'enrichir au point d'attirer l'attention des voleurs !"

*sourire*

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Céowyn, ou comment l'aventure peut complètement dégénérer    Mer 20 Nov - 7:32

Oh là là... Elle n'a pas été épargnée la pauvre ! Mais elle est super intéressante, j'ai hâte d'en savoir plus et de la voir en action ! En tout cas, vivement les RP !!!!!! thumbup 

Humain
avatar

Messages : 25

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: Céowyn, ou comment l'aventure peut complètement dégénérer    Mer 20 Nov - 7:33

Merci beaucoup à tous !
Voir le profil de l'utilisateur

Admin• gérants du forum
avatar
Kajika Machk
Admin• gérants du forum

Messages : 396

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: Céowyn, ou comment l'aventure peut complètement dégénérer    Mer 20 Nov - 10:42

Une fiche bien intéressante que voilà smile
Quelques fautes par ci par là, mais rien d'assez choquant pour être corrigé.
Je valide donc, bon RP parmi nous, et bonne chance à ton personnage :D

Bienvenue sur Elden !

Félicitation, ton personnage a été validé. Nous te redirigeons d'ores et déjà vers les Journeaux de Bord obligatoires, ainsi que vers les demandes de RP. Nous espérons que tu te plairas sur Elden.
Have fun !

message de moderation

_________________
Voir le profil de l'utilisateur

Humain
avatar

Messages : 25

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: Céowyn, ou comment l'aventure peut complètement dégénérer    Mer 20 Nov - 11:33

Super, merci beaucoup !

Excusez-moi pour les fautes, je tenterai d'être plus attentive à l'avenir.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Céowyn, ou comment l'aventure peut complètement dégénérer    

 

Céowyn, ou comment l'aventure peut complètement dégénérer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dix idées reçues complètement fausses
» Où placer son argent ?
» Comment réussir la cuisson en papillote ?
» Comment intervenir ?
» L'avocat
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elden :: Fiches validées-