Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Quête] L'Hiver vient / Solo Petr Penndrogn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sang-mêlé
avatar
Petr Penndrogn
Sang-mêlé

Messages : 62

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: [Quête] L'Hiver vient / Solo Petr Penndrogn   Dim 24 Nov - 16:28

La température était tombée pendant cette dernière semaine, à l'approche de l'hiver la ramure des arbres s'était dégarnie après être passée par diverses coloris rougeoyantes. Les premiers rayons de lumière luisaient dans un ciel dégagé, laissant un halo doré se frayer un passage entre les arbres. Une douce brise s'était levée avant l'aube, mordant le visage de Petr les yeux encore rougis par le sommeil.
Il se trouvait à l'abri d'un buisson de sureau rouge, un petit feu crépitait à quelques mètres de lui, sur lequel reposait une petite marmite d'eau bouillante. Pour faire office de ragoût, Petr y avait mis quelques morceaux de viande séchés accompagnés de feuilles de sureau, les baies ayant été mangé par les animaux avoisinant.
Petr versa le contenu de sa marmite dans un petit bol de terre, il mangea doucement, prenant le temps d'apprécier la chaleur que son déjeuner fugace lui apportait. Il était habitué à dormir à la dure, ayant passé une majeure partie de son enfance à dormir sur des pavés, et ses précédant contrats l'avait amené à bivouaquer plus d'une fois à la belle étoile. Son repas terminé, et son équipement rangé, il étouffa le feu avant de reprendre son chemin.

Une bonne partie de la mâtiné était passée sans qu'il ne rencontre personne, puis à l'approche d'un hameau la vie s'était éveillée, chaque habitant s'attelant au travail. Tous se préparaient à la venue perpétuelle de l'hiver, certains réparaient leur toiture pour éviter une quelconque infiltration durant les intempéries, d'autres commençaient à refaire leur stock de bois de chauffage, utilisant des Mitigatus Draconis comme de vulgaire animal de trait pour ramener les charrettes de bois, avant de devoir fendre les plus grosses bûches.
Toute cette effervescence rendait Pert nerveux, bientôt les villages les plus isolés seraient la cible des hors la lois et des bandits. Passer tout un hiver dans ce genre de village, sans taverne et qui plus est, sans compagnie féminine ne l'enchantait guère. Non, décida t-il, il lui fallait se rendre en ville, Eldoria, Delma ou même Aratos.

Alors qu'il continuait d'établir ses projets pour les prochaines semaines, un homme l'interpella, le forçant à se retourner.
-Hep toi, tu veux un ptit boulot tranquille et bien payé ?
L'homme avait le visage carré, une moustache et de petites rouflaquettes. Une carrure assez impressionnante même pour un gars de la campagne pensa Petr, il était vêtu d'un gilet rapiécé fait de fourrures, qui ne lui tiendrait bientôt plus assez chaud. D'un hochement de tête, Petr lui indiqua qu'il acceptait sa proposition, ou du moins, de l'entendre.
-Bon, jt'explique le truc, c'pas compliqué. En gros j'veux me faire une réserve de nourriture et de bois pour cet hiver, sauf que d'habitude c'mon fils qui m'aide. Mais en début d'année, le ptiot est allé s'engager dans l'armée royale. Du coup j'me retrouve seul avec ma femme et ma fille. Ton truc à toi, ce sera d'aller chasser les animaux d'la forêt. Moi j'irai couper du bois. J'accepte tout c'qui s'mange et qui a d'la fourrure. Si t'as pas d'arme, j'peux t'fournir l'arc en bois et les cordes de mon fils, mais c'tout. Bien sûr, tu s'ras bien payé. Aller hop, au boulot.

Petr avait accepté la tâche, pris les cordes, celles-ci lui permettraient de poser des collets, mais  n'étaient pas assez grosses pour de grand gibier telle qu'un cerf ou un sanglier. Quand à l'arc il l'avait refusé, préférant utiliser sa lance, avec qui il espérait pouvoir traquer du gibier plus gros que de vulgaires lapins.
La lisière de la forêt obscure fournissait tout ce dont on pouvait avoir besoin à condition de ne pas trop s'y enfoncer. Ici la végétation était encore dense, et les arbres et bosquets bien garnis, le gibier abondant, mais aussi parfois dangereux. Petr avait été amené à pénétrer dans cette Forêt avec un groupe de mercenaires, pour rechercher un meurtrier, une petite frappe qui s'en était pris à la mauvaise personne du quartier bleu d'Eldora. Le groupe avait fini par le rattraper au bout de quelques jours, mais ce dernier était déjà mort, le visage lacéré, et la gorge à moitié arrachée.
Cette fois, Petr ne s'aventurait pas si loin, il repéra les chemins empruntés par les plus petits animaux et commença à poser des collets. Petr attacha les cordes tendues à de petits arbustes ou buissons dans les passages étroits afin que le gibier le plus petit se prenne dans les nœuds coulants. Puis il se mis à pister un gibier plus gros, l'animal laissait des traces de sabots, il s'agissait surement d'un porcelet. La piste n'était pas difficile à suivre, mais Petr avait peur que l'animal ne s'enfonce trop dans la forêt, la nuit approchait et il risquait de se perdre. Il décida d'établir un campement, il aurait bien assez de temps pour débusquer un animal le lendemain.
Il se trouvait sous un bosquet de ronces épaisses, protégé contre l'attaque des prédateurs nocturnes, mais ne dormait pas, seul, il ne pouvait pas se le permettre, il devait rester en alerte dans un demi sommeil. La nuit était froide, et le petit feu qu'il avait préparé crépitait, lui offrant une bonne source de chaleur, et de réconfort. Il repensait au réconfort que lui apporterait sa première nuit dans la prochaine ville ou il séjournerait, de l'alcool, un bon lit et surement de la compagnie.

La nuit passé, il se remis en chasse, et retrouva aisément une autre cible, une biche au pelage clairsemé, sa couleur brun-gris d'hiver prenait le dessus sur sa couleur d'été, celle-ci broutait paisiblement, redressant de temps à autre la tête pour vérifier si elle était épiée. Petr devrait être patient, la biche à l’affût, détalerait au moindre bruit suspect. Il déposa son paquetage pour ne pas être gêné, il lui faudrait rester hors de vue de sa proie tout en se rapprochant assez pour lui asséner un coup. Prenant garde de rester derrière les fourrés, il s'approchait, doucement, pas après pas, évita à plusieurs reprises branchages et brindilles. Plus que quelques mètres les séparaient de sa proie, sa lance n'était pas de celle qu'on puisse lancer, et il ne voulait pas risquer de blesser la biche pour ensuite la pister de longues heures avant de l'achever. Prenant son mal en patiente il continua d'avancer, maintenant assez près d'elle, en position accroupie, lance en main, il arma son bras, ses muscles tendus prêt à sauter sur sa victime. D'un bond, il sauta par dessus le petit buisson qui les séparait et banda son bras pour atteindre la pauvre bête qui n'eut pas le temps de réagir, la lance pénétra dans son flan jusqu'au cœur.

Son paquetage et la biche sur les épaules, il lui fallait maintenant récupéré le gibier pris dans les pièges. Le premier qu'il releva avait déjà été délesté de son butin, sans doute par un petit carnivore, un renard ou un lynx tout au plus. Les deux suivants avaient été plus fructueux, un lièvre et un vison au pelage noir ébène. Le poids de sa première prise commençait à se faire ressentir, heureusement pour lui que la biche était jeune, pas plus de quatre ans et n'avait sans doute son poids d'adulte, les deux petits mammifères attachés à sa taille, il reparti vers la sortie de la lisère afin de toucher sa récompense.
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Quête] L'Hiver vient / Solo Petr Penndrogn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Booster son immunité avant l'hiver
» astuce portage en hiver
» pensée aux oiseaux l'hiver
» où se promener en hiver,visites.....
» Session hiver 2011 des ateliers "Rivalités entre frères et soeurs"
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elden :: Rps terminés et abandonnés-