Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

PNJ quêtes et évenements
avatar
Le Marionnettiste
PNJ quêtes et évenements

Messages : 17
MessageSujet: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Sam 14 Déc - 17:09

Quête « SOIF D'AVENTURE » ; RP n°1

Contexte : vous avez accepté de rejoindre une caravane d'exploration pour les Contrées Sauvages. A vous de trouver dans quel contexte et pourquoi. Ce premier RP consiste à vous présenter entre vous et à vous attribuer différents rôles au coeur du fonctionnement de la caravane. Des personnages non joueurs vous accompagnent : un chef de caravane, un mercenaire chargé de l'organisation de la protection de la caravane, un cuisinier et un gérant des ressources de la caravane. A vous de les décrire, de les introduire, et d'en définir l'utilité dans votre RP. Votre destination, on vous l'indique, est la ville de Zahel, située dans le désert. Vous devrez donc décrire le chemin parcouru jusqu'à elle (environ 4/5 jours).

Ordre de passage :
Nimur Ozaliah - Petr Penndrogn - Seratine Meldoval - Adma
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Dim 15 Déc - 13:55

Nimur avait rejoint la ville d'Eldoria il y a de cela quelques jours à peine. Il ne savait pas trop où il pourrait aller ensuite. A vrai dire, il s'en moquait un peu et cela ne le dérangeait pas vraiment d'aller n'importe où. Tout ce qu'il voulait, est de retrouvé ses souvenirs perdus. Il marchait alors dans les rues en s'appuyant sur son bâton tout en sifflotant. Il rêvait d'aventure, mais aussi de calme et de sérénité. Va savoir pourquoi, toutefois, il était ainsi et ne comptait changer que s'il trouvait quelque chose de plus intéressant à faire.

Finalement, après avoir marché dans diverses ruelles, Nimur apercevait alors des hommes se massant devant quelqu'un et il décidait d'aller voir ce que cela pouvait être. Il était cureux et n'aimait pas ne pas savoir quand quelque chose lui trottait dans la tête. Comme maintenant par exemple. Il voulait savoir ce que tout le monde faisait ici. IL s'avançait alors vers eux et écoutait ce que l'homme se trouvant face à se rassemblement disait. L'homme cherchait des gens pour les accompagner durant leur trajet. Nimur voyait ici une aubaine pour lui de voyager. Toutefois, pas question de ne rien faire durant le voyage.

Il s'avançait alors vers l'homme en question en se mettant devant les autres et lui parlait.

- Je pourrais aider votre cuisinier à faire à manger et joue de la musique pour réconforter les coeurs.

L'homme acceptait, mais il lui fallait encore d'autres personnes pour ce voyage. Une personne n'était pas vraiment suffisant.

Sang-mêlé
avatar
Petr Penndrogn
Sang-mêlé

Messages : 62

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Lun 16 Déc - 0:14

La nuit était tombée, une douce pellicule de gel couvrait à présent le toit des habitations de la capitale et des colonnes blanchâtres s'échappaient de leur cheminé. Petr occupait depuis quelques jours une chambre de la Taverne d'Opale. Bien que ça ne soit pas une grande bâtisse, son propriétaire en était fier, il affichait toujours complet quelque soit la période de l'année. Ce soir, Petr était dans un coin de la grande salle, accoudé à une vieille table  massive qui était sûrement plus vieille que lui, il sentait la chaleur du feu qui crépitait dans son dos. Il n'était pas ivre, mais suffisamment éméché pour ne plus penser à ses problèmes, enfin c'est ce qu'il pensait tout en sirotant son verre, assis en compagnie de deux ravissantes jeunes femmes. Il ignorait leurs noms et ne voulait pas les connaitre, il ne les écoutait même pas et se laissait aller à leurs caresses aguicheuses et leurs baisers. La taverne était bondée, des dizaines de voix se mélangeaient les unes aux autres, créant un brouhaha incompréhensible. En y ajoutant les odeurs de saleté , d'alcool et d'humidité cela rendait l'ambiance encore plus lourde. Depuis qu'il était rentré à Eldoria, les conversations ne parlaient que de « ça », et même si il ne faisait aucun effort pour savoir le sujet de ces dernières, il les devinait. Enfin de compte il n'avait peut-être pas encore assez bu et vida son verre d'une traite et se leva.Dans un même mouvement il passa ses bras autour des hanches de ses deux charmantes hautesses et pris la direction de sa chambre.

Tout était flou.
On lui avait ordonné de se planquer dans une cache servant à la contrebande.
Un peu de lumière perçait entre les lattes de bois.
Des cris... Non plutôt des hurlements de rage. Puis le fracas du métal qui s'entrechoque.
Encore des cris... Mais cette fois de souffrance.
Il jette un regard à travers les planches de son abris.
Un homme chute à quelques centimètres de lui, le visage ensanglanté, les yeux pleins d'angoisses... Il tend une main dans la direction du petit garçon.
Une lame se fige dans son dos.
Toujours des cris...
Puis plus un bruit.


Petr se réveilla en sueur, les yeux grands ouverts, un cri au bord des lèvres, cela faisait plusieurs années qu'il n'y avait plus pensé. Les récentes attaques de la Pie Écarlate à l'encontre des fermes isolées avaient réveillé en lui de douloureuses réminiscences.
Petr s'était engagé avec un petit groupe de mercenaires pour aller protéger l'une d'elle. À leur arrivé, la ferme n'était déjà plus que cendres. En guise de bienvenue, un homme avait été empalé à l'entrée de la propriété. C'est cet avertissement qui avait ravivé ses souvenirs, tout ce qu'il avait considéré comme sa famille avait été traitée de la même façon, égorgée, puis empalée à de grands épieux de bois exposée aux regards de tous. Le groupe avait continué son chemin, ne trouvant que sauvagerie et mort, les femmes dont les vêtements n'étaient plus que lambeaux avaient été pendues à un grand érable. Les enfants... Petr ne préférait pas s'en souvenir.
Un mouvement à coté de lui le tira de ses pensées.
Une des jeunes femmes n'était plus là, la seconde une hybride féline encore endormie ronronnait doucement, elle était nichée contre lui et avait repoussé l'édredon, révélant par la même occasion sa poitrine rebondie. Un sourire se dessina sur les lèvres de Petr, demain il trouverait une nouvelle caravane  dans laquelle s'engager et il laisserait ses problèmes derrière lui. Mais la nuit était encore jeune, Petr se laissa entraîner par la chaleur de la jeune hybride et l'embrassa avant de tirer la couverture sur leurs ébats...

Petr arpentait les docks, quand il se figea devant une annonce placardée sur une vieille porte bleue dont la peinture s'écaillait.
-Enfin... murmura t-il dans un nuage de buée, le sourire au coin des lèvres.
Sur l'affiche, en grands caractères noirs, on pouvait lire « CARAVANE » et en plus petit juste en dessous les détails de l'annonce. L'employeur était reconnaissable grâce à son cachet de cire en bas de celle-ci, ayant pour emblème une fleur de lotus représentant La Compagnie Du Dragon d'Argent.
Il continua d'étudier le parchemin, sous le titre en plus petit caractère était écrit: « convois pour les contrées sauvages, nous recherchons des hommes d'armes pour nous escorter ». À la suite se trouvait une adresse et les noms des marchands prenant part à l'expédition, le nombre de chariots, ainsi qu'une date souhaitée pour le départ du convois. Malgré ses difficultés pour déchiffrer les écrits, il avait compris le plus important, une caravane avait besoin de ses services...
L'adresse indiquée devait se trouver sur la grande place. Pour s'y rendre au plus vite Petr passa par les rues commerçantes, il n'aimait guère ces ruelles bondées qui lui rappelait l'époque ou il volait pour manger, et qui lui avait valu des coups de bâton à mainte reprises. Nombres d'étals avaient été installés de part et d'autre de la rue, tous proposaient de la marchandise prête à être consommée, on y trouvait tout ce qu'on pouvait rechercher, et même parfois ce qu'on ne cherchait pas.
Son attention fut retenue par les cris d'une petite bourgeoise, celle-ci se trouvait sur son postérieur et pestait contre un jeune hybride qui partait en courant,. Si ce dernier se faisait attraper, il passerait un sale quart d'heure. Mais ce n'était pas son problème, et il continua son chemin à travers la foule, se faufilant entre les vendeurs, saltimbanques et autres gais lurons qui animaient le quartier.
Petr déboucha sur la Grande Place, immense, avec en été ses parterres de fleurs, ses arbres taillés dans des formes extravagantes, sans oublier la pièce maitresse, sa fontaine qui, même si son eau était gelée, restait impressionnante, ornée de statues de marbres. Les crieurs s'attelaient à faire connaître les nouvelles sur ce qui ce passait à Eldoria et dans les grandes villes d'Elden.

Petr n'eut aucun mal à trouver le bureau de recrutement, et pour cause, un attroupement considérable était agglutiné devant un homme pas bien grand et légèrement rondouillard. À en juger par ses commentaires il devait gérer les ressources de la caravane, il ne manquait plus que des commis de cuisine et d'hommes à tout faire. Un jeune homme de son âge venait d'être accepté comme commis, il avait argumenté qu'il pourrait jouer d'un instrument. Cette idée fit sourire Petr, si le jeune homme n'était pas habitué aux tâches incombant aux caravaniers, il aurait trop mal aux doigts pour jouer de son instrument à la fin de la journée, d'autant plus que le froid de ces derniers jours n'allait pas l'aider. Le gérant lui donna ses premières instructions, l'envoyant trouver, non pas le cuisinier, mais la cuisinière répondant au doux nom de Durilia.
Petr voulait s'engager en tant qu'homme de garde et ce n'est pas en restant ici qu'il pourrait trouver un contrat. Son regard balaya les alentours, la plupart des itinérants s'affairaient déjà au chargement des chariots. Le départ allait bientôt avoir lieu, avait-il manqué sa chance? Son regard s'arrêta sur un homme d'une quarantaine d'années, plutôt grand et costaud, mais loin d'être spectaculaire, ses cheveux avaient viré poivre et sel depuis quelques années déjà, une longue cicatrice zébrait sa joue gauche attestant d'une longue carrière de militaire. Il venait de congédier une quinzaine de mercenaires et s'était retourné pour parler à deux hommes, le premier grand et mince avec des oreilles pointues, il n'était sûrement pas un noble, à en juger par ses vêtements il était surement l'investisseur de la caravane. Le second plus petit n'était quand à lui pas un elfe, seulement un humain qui rendait des comptes à son investisseur, à n'en pas douter il avait été engagé comme maitre caravanier.
Petr s'avança pour se présenter au quadragénaire, pour toutes les questions sur la sécurité de la caravane, c'était à lui qu'il fallait s'adresser.

-Que veux-tu? lui lança t-il avant même que Petr ne l'ai interpellé.
-Partir avec vous. Je sais manier la lance, monter à cheval et me servir d'un...
-Nous n'avons pas besoin de toi mon gars, le coupa t-il, le recrutement est fini. Dégage le terrain.
-Vous ne trouverez pas meilleur lancier que …
L'homme s'était déjà retourné, voulant reprendre le cour de sa conversation. L'investisseur se rapprocha de lui pour et souffla quelques mots à son oreille. Le chef de garde poussa un grognement d'irritation avant de se retourner vers Petr qui partait, et posa une main sur son épaule pour le retenir.
-Je suis Nùrh-Far, je serais aux commandes des mercenaires assurant la protection de la caravane, j'attends de toi que tu obéisse à mes ordres sans poser de questions. Le petit derrière moi sera le maître caravanier Hankil, tu n'auras aucun compte à lui rendre. Et le grand elfe est Linur Faryënor, un marchand de la compagnie du dragon d'argent, il représente notre investisseur, son intendant si tu préfère. Et c'est à lui que tu dois ta place dans notre expédition, tâche de ne pas l'oublier. Nous partons quand le soleil sera à son zénith, va récupérer ton barda et ne soit pas en retard, nous ne t'attendrons pas! Puis il se retourna pouvant enfin continuer sa conversation.

Petr n'avait pas compris pourquoi on l'avait recruté, mais il faisait partie du voyage et c'était le plus important. Il lui fallait maintenant aller récupérer son armure et sa lance à la Taverne d'Opale, régler sa note puis il ne lui resterait plus qu'à revenir sur la grande place.

_________________


Dernière édition par Petr Penndrogn le Jeu 19 Déc - 12:24, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Traqueur de fautes
avatar
Seratine Meldoval
Traqueur de fautes

Messages : 72

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Mar 17 Déc - 14:44

Il s'agissait de sa première mission officielle en tant que Chevalier-Dragon. Et quelle mission ! Escorter une caravane jusqu'aux Contrées Sauvages ! La Compagnie du Dragon d'Argent, qui l'organisait, avait présenté la requête d'une escorte pour cette expédition, qui avait été exceptionnellement accordée. Un volontaire avait donc été demandé, et Seratine n'avait pas hésité une seule seconde à se proposer, elle qui était si fascinée par l'idée de ces terres inexplorées. Ce qui avait d'ailleurs bien arrangé ses supérieurs, leur évitant d'avoir à se séparer d'avoir à se séparer d'un de leurs éléments plus expérimentés, dont ils auraient pu avoir plus besoin dans un avenir proche si une situation se présentait. Ce n'est que lorsque tout fut réglé qu'elle se rappela, brusquement et inopinément, qu'elle n'était plus "seule" désormais, et qu'elle avait à non répondre non seulement de sa personne, mais également de l'Hybride qui lui appartenait, et qui était donc, à ses yeux, sous sa responsabilité.

Il était trop tard pour revenir sur son engagement, et elle n'en avait de toute façon guère envie, au fond. Ne lui restaient donc que deux solution : partir seule, ou emmener Adma avec elle. Ce qui pour bien des gens n'aurait été qu'une simple question pratique vite réglé représentait pour la jeune noble un véritable cas de conscience. Pour elle, posséder un esclave engageait des devoirs envers ce dernier, tout comme un seigneur avait un devoir envers ses serfs. Aussi ne pouvait-elle décemment partir et la laisser seule, livrée à elle. S'en séparer était absolument hors de propos, et elle ne voyait guère à qui elle aurait pu la confier. Ses parents avaient déjà bien plus de domestiques qu'il n'en avaient besoin, son frère les avait rejoint dans le domaine familial et était de toute manière bien trop irresponsable pour qu'on lui confie ne serait-ce qu'un chiot, et elle n'avait assez confiance en personne d'autre. Mais, d'un autre côté, l'emmener signifiait l'exposer à des risques certains, et Seratine ne souhaitait pas qu'elle fût blessée durant le voyage, voire pire. Finalement, la jeune femme avait décidé de laisser le choix à la concernée, veillant à lui exposer les risques encourus si elle venait autant que le peu de garantie que sa maîtresse pouvait offrir sur ses conditions de vie si elle choisissait de rester.

Ainsi est-ce toutes les deux qu'elles se rendirent, au jour dit, sur le lieu convenu pour le rassemblement et le départ de la caravane. Ayant déjà vu les détails avec le maître caravanier et le chef des mercernaires qui assurerait avec elle la protection du convoi, elle n'avait nul besoin d'arriver en avance. C'est donc devant une troupe déjà presque au complet que se posa Gianfar d'un air conquérant. Seratine aida Adma à descendre de leur monture, remerciant au passage le Dragon d'une pensée, puis, après s'être assurée que tout allait bien, laissa ses deux compagnons sur place pour aller à la rencontre d'Hankil et Nùrh-Far, serrant l'avant-bras de ce dernier dans un semblant de salut martial. Ils avaient établi ensemble qu'elle le laisserait le commandement général de la troupe, se contentant de prendre les choses en charge si les choses s'avéraient critiquement nécessaires, afin d'éviter toute tension ou rivalité inutiles. Pour simplifier, elle ne donnerait quasiment pas d'ordres, mais si jamais elle le faisait, ils primeraient sur ceux du mercenaire. La jeune femme n'était pas ici pour prendre le commandement, mais simplement pour apporter son aide – et, bien entendu, celle de son dragon – en cas de nécessité. Ils discutèrent quelques instants de détails de dernière minute, elle expliqua succinctement la présence de son esclave, ils revirent ensemble la marche que les opérations suivraient. Une fois ces formalités réglées, elle revint vers Gianfar et Adma, rassurant d'un sourire ceux que la présence semblait inquiéter, répondant courtoisement aux salutations et présentations qui s'offraient à elle.
Voir le profil de l'utilisateur

Hybride
avatar
Adma
Hybride

Messages : 23

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Mar 17 Déc - 16:07

Dire que la première rencontre avec Gianfar avait été une sinécure serait fort probablement un mensonge, et Adma restreignait ceux-ci au minimum. Trop de choses à penser pour les garder cohérents. Elle mentait sans vergogne par omission, mais se souvenir de ce qu'elle n'avait pas dit était bien plus simple que de se rappeler ce qu'elle avait effectivement dit. Il semblait y avoir eu des... discussions, entre sa Maîtresse et le Dragon, et désormais, les choses étaient un peu calmées. Il ne la considérait pas comme une proie, une bonne chose, selon elle, et elle ne le considérait plus vraiment comme une menace. Elle le comprenait un peu, dans son désir de protéger sa Maîtresse, de la servir fidèlement.

Parfois, elle levait les yeux vers ses prunelles céruléennes, pensive. Elle l'enviait un peu. Pas d'être libre, pas de voler, pas d'être dehors, ou même de passer de longs moments avec sa Maîtresse. Elle n'avait pas formé un tel attachement. Non, mais simplement parce qu'il ne se posait pas de cas de conscience, de cela elle était persuadée. Il la protègerait, ou mourrait en essayant. Et cela s'arrêtait là. Pas de fantômes accrochant leurs longs doigts crochus dans les bribes de sa mémoire. Pas de cadavre, pas de lâcheté. Et surtout, pas de sentiment d'inutilité. Il avait un but bien précis, dans la vie, et traçait sa voie dans cette direction.

Ils étaient arrivés à une sorte d'équilibre après un échange magique de l'un à l'autre qui l'avait perturbée dans ses tâches quotidiennes. Elle n'était pas habituée à cette partie spécifique de ses propres capacités, et la proximité faisait que parfois... Autant dire qu'être en extérieur compensait difficilement les migraines avec lesquelles elle terminait certaines de ses journées. Elle songeait à tout cela alors qu'elle regardait avec plaisir le sol défiler sous les ailes du grand monstre écailleux. Cela lui rappelait les déplacements à dos de Griffon. Elle avait du mal à cacher sa joie enfantine. Et cela malgré la discussion qui l'avait menée là. Lui demander de choisir. Elle était vraiment tombée sur une bien étrange Maîtresse. La discussion avait duré longtemps, traîné en longueur, avant que, finalement, un fin filet de menace ne la contraigne à accepter à contrecœur de venir. Elle avait traîné les pieds parce qu'elle avait dû choisir, mais en réalité, elle était très contente d'être là. Un peu de mauvaise foi et de bouderie n'ont jamais fait de mal.

Lorsqu'ils se posèrent finalement à proximité de la Caravane, elle se laissa glisser le long des écailles du Dragon en retenant un petit gloussement, ses pieds nus tâtant avec plaisir le sol dur. Ils ne se rendaient pas dans les montagnes. Pas tout de suite. Peut-être jamais. Mais ils étaient dehors, c'était tout ce qui comptait. Elle reprit un semblant de contenance, affichant l'air blasé et poli de n'importe quel Domestique, et attendit avec les bagages et Gianfar qu'on leur assigne une tâche dans la Caravane. C'était une caravane marchande, mais elle n'était pas là pour être vendue, elle ne serait pas enchaînée, et elle n'aurait pas à trimer sous le fouet. Elle était là au service de sa Maîtresse, mais le reste de la journée, elle pouvait effectuer de nombreux travaux, pendant la marche ou non. Après tout, elle n'allait pas voyager sur le dos du Dragon.

Pensive, elle lui jeta un regard. Il n'avait pas l'air beaucoup plus à l'aise qu'elle, et il se trahissait par de nombreux petits mouvements qui titillaient sa vision périphérique. Une bonne chose qu'il soit bleu, malgré tout. Avec un soupir, elle s'adossa à sa patte et s'adressa à lui, dans l'espoir qu'il la comprenne ou non, simplement pour avoir l'impression de communiquer avec quelqu'un:

"Difficile de savoir d'où vient la menace quand il y a autant de monde, n'est-ce pas? Toutes ces odeurs inhabituelles, tous ces mouvements, tous ces bruits... Je ne peux pas dire que je sois plus enchantée que toi d'être là... Les Caravanes ne sont pas, vraiment pas, un bon souvenir..."

Elle savait qu'il était facile de l'oublier, immobile, mais ça ne l'empêchait pas d'observer les alentours. Beaucoup de guerriers. Elle se redressa légèrement en voyant sa Maîtresse revenir. Elle se demandait vraiment comment cela se passerait pour elles, pour Gianfar, et pour tous ces gens...

_________________

Un mouflon - Deux mouflons
Adma obéit en Turquin : 425B8A
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Mer 18 Déc - 19:58

Nimur avait été accepté et il avait rejoint les hommes de la caravane en  apercevant le cuistot près de la nourriture. Bien qu'il n'était pas très tard, il s'occupait déjà des préparatifs pour faire de la nourriture aux hommes et mercenaires. IL se présentait alors au cuistot qui se trouvait ravie d'avoir de l'aide. Il se présentait, Nimur retenait son nom, Durilia. Pas question de l'appeler autrement... ou alors chef, mais ce qu'il ne voulait pas dire est " Hey toi". Il trouvait cette appellation assez insultante et ne comptait pas faire cette appellation lui-même.

Il se présentait à son tour au chef en lui demandant les tâches qu'il devrait faire durant le séjour en caravane. Cela est bien de se présenter et de faire connaissance, mais s'il se met directement au courant pour savoir à l'avance les tâches qu'il devra accomplir par la suite, dans ce cas, il ne sera pas une gêne pour lui. Bien au contraire, il sera plus une aide qu'autre chose, même si cela est minime. Nimur ne connaissait pas la cadence de travail ni combien de temps il mettait. Durilia lui expliquait donc les différentes tâches et ce qu'il fallait faire si elle fait ceci ou cela.

Nimur comprenait parfaitement et s'occupait alors de peler les légumes et de les couper en rondelles. Ils n'étaient pas encore partie, mais il fallait être prêt pour faire la nourriture en quantité. Nimur se demandait alors s'il ne pourrait pas arrangé cela en rajoutant quelques herbes. Il ne pouvait dire si cela marcherait, mais il pourrait rendre la nourriture meilleure s'il teste en rajoutant des herbes qu'il avait dans sa sacoche. Normalement cela aurait du servir pour plus tard. Toutefois, s'il pouvait rendre cela plus délicieux alors il le ferait.

Il finissait de peler les légumes et les coupait en rondelles en le mettant dans la marmite. Après quoi, il rangeait les caisses dans les caravanes en les donnant à son chef qui les rangeaient de façon ordonné. Il n'attendait plus que le départ afin de commencer le voyage jusqu'au contrée sauvage. Nimur s'asseyait sur le devant de la caravane de provision et de nourriture en regardant le ciel. Sortant alors son ocarina, il jouait une mélodie.

Sang-mêlé
avatar
Petr Penndrogn
Sang-mêlé

Messages : 62

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Sam 21 Déc - 18:59

Maître Hankil  avait donné le départ de la caravane la veille. L'impressionnant cortège s'était mis en route dans une discipline parfaite. Composée d'une vingtaine de chariots tirés par des bœufs, entre deux et trois personnes à leur bord. Les vingt et un mercenaires sous le commandement de Nùrh-Far s'étaient disposés selon ses ordres. Tous étaient montés sur d'impressionnants  chevaux de guerre, entraînés pour n'avoir peur de rien lors des combats. La sécurité du convoie était amplement assuré, mais malgré ça, une ombre planait au dessus d'eux. Celle d'un Dragon et de son Chevalier. Pour une raison restée secrète, le convoie était surprotégé, seul Nùrh-Far, Hankil, la Chevalier Dragon et Linur Faryënor devaient être dans la confidence.

Les itinérants avaient monté de grandes tentes pour passer la première nuit. Durilia et ses commis s'étaient affairés pour que le repas soit prêt le plus tôt possible, épluchant carottes et pommes de terres. Les mercenaires quand à eux avaient rejoint Nùhr-Far pour prendre leur instructions, deux étaient partis comme éclaireur pour le lendemain, les autres divisés en quatre groupes prenaient leur tour de garde, se relayant toutes les trois heures. Malgré le froid, les itinérants étaient d'humeur festive, certains chantaient autour d'un grand feu, accompagnés par ceux sachant jouer d'un instrument.

Petr portait une grande cape blanche à capuche, bien que peu esthétique, elle était doublée de laine et lui tenait chaud. Il avait revêtu sa tenue de guerrier, protèges bras et jambières, un chandail de cotte de mailles par dessus lequel il avait attaché armure d'épaules et  plaque de dos, le tout fait sur mesure en cuir noir renforcé par de fines plaques d'acier poli. Il avait été assigné à la protection du chariot personnel du mystérieux investisseur. Le chariot en question n'avait en fait rien à voir avec une simple charrette bâchée. C'était une véritable roulotte de bois sombre, avec un toit de tuile de bois rouge, dit exotique qui résiste au intempérie. De très larges fenêtres de part et d'autre de chacun de ses cotés, et une porte ouvragée à l'arrière. Il ne doutait pas un seule seconde que son intérieure devait être de noble facture, avec tout le confort que l'on pouvait en exiger.
Petr fût tiré de ses pensées par une voix fluette, une petite fille haute comme trois pommes se tenait derrière la vitre à coté de lui, elle ouvrit la fenêtre laissant ainsi entrer le froid, et le fixa du regard, mains sur les hanches et lança.

-Paîtrer! À partir d'aujourd'hui tu voyageras avec moi dans mon chariot personnel!
La fillette qui venait de l'interpeller s'appelait Méli, c'était la petite fille de Linur Faeryënor. Méli n'avait pas la langue dans sa poche, à peine avait-elle fini sa phrase qu'elle repris de plus belle sans laisser à Petr le temps de lui répondre.
-Tu sera mon garde du corps personnel!
Petr appréciait la petiote, et s'était attaché à elle et ses petits caprices, il en profiter pour la taquiner à la moindre occasion. Un large sourire apparu sur son visage.
-Paîtrer? L'imita t-il. Je ne connais aucun Paîtrer, jeune demoiselle.
-Ohhhhhhh! S'exclama Méli, tu n'es pas mignon du tout! Ton prénom est imprononçable! Alors pour moi ça sera Paîtrer!
-Va pour « Paîtrer », mais je vous rappel que c'est Maître Linur qui m'a engagé, et que je ne reçois mes ordres que de lui et de Nùrh-Far.
-Roh allez, pépé ne dira rien! Juste pour cette fois!Dit-elle en faisant la moue.
-Je me dois de refuser vôtre invitation, de plus j'ai été affecté à la protection de vôtre roulotte.
-Justement tu ne pourra pas mieux me protéger! Et regarde, avec ce gros dragon on ne craint rien! J'aimerais tant pouvoir l'approcher, tu n'aimerais pas toi? Je rêve de monter dessus pour qu'il n'emmène toucher les nuages!
Une autre voix s'éleva par dessus celle de la fillette.
-Mélissandre! Cesse d'importuner ce pauvre Petr, nous n'en avons plus pour longtemps avant d'arriver dans un petit village, tu pourra sortir une fois là bas. Et ferme moi cette fenêtre! Intervint Linur.
-Quoi? Un village? Pépé je pourrais voir le Dragon? S'exclama t-elle avant de disparaître dans la roulotte.

D'après Hankil et Nùrh-Far le convoie devrait arriver au village en milieu de journée, bien avant que le soleil ne décline. Cela permettrait de pouvoir faire un peu de troc et de marchandage avant la nuit et de repartir aux premières lueur de l'aube le lendemain.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur

Traqueur de fautes
avatar
Seratine Meldoval
Traqueur de fautes

Messages : 72

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Sam 28 Déc - 13:21

Jusqu'ici, le voyage se déroulait sans incident aucun. Ce qui ne semblait guère étonnant, la caravane étant encore en territoire connu et guère dangereux. Le convoi n'avait guère à craindre, n'était d'éventuels brigands de grand chemin, qui certainement préféraient des proies plus faciles que celle-ci. En effet, les mercenaires de Nùrh-Far étaient à eux seuls fort impressionnants et propre à décourager de bien téméraires voleurs. Alors si on leur ajoutait le dragon bleu qui planait d'un air menaçant quelques mètres au-dessus du groupe, veillant à rester bien visible, même le plus audacieux des détrousseurs préférait passer son chemin.

Si cette première mission de la Chevalière était des plus calmes, elle n'en était pour autant pas ennuyeuse, bien au contraire. La jeune femme ne se lassait pas de parcourir les cieux sur le dos de son compagnon, tout comme elle appréciait à chaque instant sa présence, encore nouvelle pour elle. Elle profitait également de ce temps plus ou moins libre pour entraîner avec Gianfar son pouvoir, nouveau également, de communication. Elle avait reçu l'orbe de pouvoir en guise de présent pour féliciter son adoubement en tant que Chevalier-Dragon peu de temps après la quête qui l'avait conduite à son écailleux ami. Si la jeune noble n'avait jamais été très portée sur la magie, elle trouvait malgré tout ce pouvoir fort pratique, surtout car il lui permettait de communiquer avec son cher dragon, et donc d'être encore plus proche de lui qu'elle ne se sentait déjà.

Bien entendu, tout cela ne l'empêchait pas de rester concentrée sur sa mission également. Elle scrutait l'horizon avec attention, cerclait régulièrement autour de la caravane afin de voir ce qui arrivait dans toutes les directions, redescendait périodiquement pour échanger avec le chef de la sécurité de brefs rapports. Elle ne craignait guère d'attaque, comme il a déjà été expliqué, mais mieux valait se montrer trop prudent que pas assez, et il n'était jamais trop tôt pour prendre de bonnes dispositions. Tout cela n'était toutefois que peu contraignant, toutefois, si la mission en elle-même était fort aisée, le simple vol, auquel elle n'était nullement habituée, s'avéra bien plus fatigant qu'elle ne l'aurait imaginé. Aussi fut-ce avec délice qu'elle se posa le soir venu lorsque le campement s'établit pour la nuit.

Elle ne participa guère aux festivités de cette première soirée, la fatigue imprévue le disputant à son manque de dispositions naturel pour les choses sociales. Elle prit tout juste le temps de prendre des nouvelles d'Adma, qu'elle avait confiée à Hankil les laissant discuter entre eux de comment l'Hybride pourrait se montrer utile pour la caravane. À peine s'était-elle assurée que tout allait bien pour la jeune fille qu'elle s'était roulée dans un coin, auprès de Gianfar et sombrait dans un sommeil bienvenu.

La journée suivante se déroula fort similairement à la précédente, à quelques légères différences près. Pour commencer, Seratine commençait à s'habituer au vol, qui lui paraissait donc bien moins fatigant. D'autre part, la caravane fit halte bien plus tôt que la veille, profitant cette fois de la présence d'un village sur son trajet pour s'y arrêter. La Chevalière avait indiqué à son dragon de se poser en bordure du hameau avant de rejoindre ses compagnons à pied, présumant que son imposante monture aurait moins de risques d'effrayer les habitants si elle se présentait en marchant à ses côtés.

C'est donc cette fois nettement moins fatiguée qu'elle rejoignit le reste des voyageurs. Alors qu'elle cherchait Adma du regard, souhaitant encore une fois s'assurer que tout se passait bien pour elle, une frêle silhouette qui ne lui était pas tout à fait inconnue apparut dans son champs de vision, se précipitant vers elle. L'enfant trébucha quelques instants avant de l'atteindre, ce qui lui évita de la percuter de plein fouet, ce qu'elle n'aurait sans doute pas manquer de faire à cette vitesse. Légèrement inquiète, Seratine s'accroupit pour aider la petite à se relever, mais manifestement elle n'en avait guère besoin. Elle se releva en effet d'elle-même, l'air de n'avoir même pas remarqué sa chute, posant ses yeux écarquillés tour à tour sur la jeune femme et sur sa monture. Elle fit un effort manifeste sur elle-même pour s'obliger à faire une rapide révérence et pour se présenter, avant d'en venir au sujet qui, de toute évidence, l'avait fait courir jusque là.

« La Dame au Dragon ! Je vous prie de m'excuser d'avoir failli vous rentrer dedans. Je m'appelle Mélissandre. C'est toi qui nous surveille depuis le ciel, pas vrai ? Il est beau ton dragon ! Encore plus de près ! Tu crois qu'il me laisserait monter sur son dos ? Je peux le toucher ? Il est gentil ? Il a l'air gentil. Il s'appelle comment ? Il va pas me manger hein ? »

Tandis qu'elle lançais ses questions, sans laisser la moindre seconde à son interlocutrice pour y répondre, elle s'était effectivement avancée, sans prendre la peine d'attendre d'y être autorisée. De toute évidence, elle n'avait aucune peur du dragon, vers qui elle tendait sa petite main menu, que le reptile géant s'avança pour renifler d'un air indifférent. La jeune femme, quant elle, laissa échapper un soupir à mi-chemin entre l'agacement et l'amusement avant de répondre dès que la petite lui en laissa l'occasion, sur un ton moins sévère qu'elle ne l'aurait voulu.

« Il s'appelle Gianfar, et moi Seratine. Quant à toi, tu es la petite-fille de maître Linur, n'est-ce pas ? À voir la vitesse à laquelle tu as surgi, je ne suis pas sure que ton grand-père sache où tu es. On va aller lui demander si tu as sa permission avant de te laisser approcher d'un animal qui pourrait te croquer sans même s'en rendre compte. »

Et, sans plus de cérémonie, elle attrapa la main tendue de la gamine et commença à l'entraîner à sa suite, veillant tout de même à ne pas risquer de lui faire mal. La petite était manifestement déçue, mais suivit le mouvement sans mauvaise grâce. Ainsi, la Chevalière se retrouva à parcourir le village, cherchant à la fois son esclave, et quiconque pourrait la débarrasser de la fillette avant qu'une quelconque catastrophe ne lui arrive, comme elle ne doutait pas que ce serait le cas si elle devait s'en occuper trop longtemps, tant elle ne connaissait rien de ces créatures étranges et incompréhensibles qu'étaient les enfants.
Voir le profil de l'utilisateur

Hybride
avatar
Adma
Hybride

Messages : 23

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Sam 28 Déc - 16:23

Elle était à peine arrivée, avait à peine été achetée, qu'elle était déjà confiée au Maître de la Caravane. Tout d'abord, elle comprit mal, craignant d'avoir été remise en vente. Mais il se contenta de lui donner diverses tâches, sans l'enchaîner ou la contraindre. C'était étrange. Il lui semblait bien voir qu'il hésitait entre la tentation de la traiter comme n'importe quelle esclave, probablement en l'ignorant ou en lui parlant rudement, et l'obligation, voire la peur, qu'il ressentait à l'égard de sa Maîtresse. Le pouvoir avait quelque chose d'effrayant, parfois, pour ce qu'il incitait les gens à faire.

C'était donc ainsi qu'elle s'était retrouvée, alors que sa Maîtresse parcourait le ciel sur sa monture écailleuse, à réparer quelques vêtements à l'arrière d'un des chariots, ou à transporter des messages de l'un à l'autre endroit. De menus travaux qui lui donnaient l'impression de n'avoir pas un mais des dizaines de Maîtres, tant on lui donnait d'ordres contradictoires. Au moins, cela lui permettait de n'avoir à réfléchir ni à leur destination, ni au fait qu'il s'agissait d'une Caravane marchande, ni à... Ne pas penser, en réalité. Une situation confortable. Un travail à accomplir. Et des gens partout, qui ne la voyaient pas. Elle avait eu l'impression d'être la seule Esclave du convoi, pourtant.

Elle avait à peine eu l'occasion de voir sa Maîtresse le soir du premier bivouac, alors qu'elle apportait leur repas à ceux qui surveillaient les chevaux où montaient la garde, et elle la retrouva déjà endormie aux côtés de son Dragon. Elle-même avait fini par s'enrouler non loin et sombrer dans un sommeil peuplé de figures du passé. Le jour suivant ne s'était pas mieux ni plus mal déroulé. Elle avait croisé quelques-uns des autres voyageurs, des Elfes, des Humains, certains participant aux travaux quotidiens, d'autres prêtant main-forte aux mercenaires. Elle-même avait été chargée de participer au transport des vivres lors de leur arrêt prochain dans un village.

Et tout se serait bien passé si elle n'avait pas oublié ce qu'elle était censée venir chercher, et donc si elle n'avait pas eu à revenir sur ses pas. Elle ne se serait alors pas emmêlé une corne dans des fils tendus entre deux maisons pour étendre le linge. Elle avait toujours des difficultés à se rendre compte qu'elle était grande, désormais. Elle s'était débattue un peu, se coinçant plus avant encore, jusqu'au moment où elle ne pouvait simplement plus s'en dépêtrer. Elle n'avait même pas un couteau sur elle, et ses dents n'étaient pas faites pour ronger ou déchiqueter. Elle se demanda combien de temps elle aurait à rester là avant que qui que ce fut s'aperçoive de son absence. Avec un soupir, la tête penchée sur le côté à cause de la traction des fils tendus, elle croisa donc les bras, et attendit.

Ou au moins, aurait attendu si quelques silhouettes ne s'étaient pas profilées à l'entrée de la ruelle. Elle les vit sans avoir à tourner la tête. Elle les voyait presque. Ils étaient vêtus de rouge, apparemment. C'était désagréable, de ne voir que les bouts de peau qui apparaissaient au détour d'un mouvement. D'autant plus qu'ils n'avait pas l'air si amicaux, et qu'elle était bloquée. Les Esclaves étaient monnaie courante partout dans le Royaume, mais beaucoup pensaient qu'ils étaient la propriété de tous ceux cherchant un défouloir. Et le premier coup le lui confirma.

Les souvenirs entrèrent en collision violente avec le présent. Des murs se resserrant sur elle, la sensation de pression sur son crâne, le goût cuivré du sang dans sa bouche. La passivité de son corps, de son esprit, alors que pas un mot, pas un geste de défense n'était esquissé. Ils parlaient, semblait-il, mais elle n'écoutait pas les mots. Ils ne lui étaient pas destinés, après tout... Et ils partiraient certainement avant de faire trop de dommages, pour ne pas avoir d'ennuis avec son Maître. C'était un homme exigeant, et violent... Non, non. Elle avait une Maîtresse, désormais. Une gentille Maîtresse. Ce n'était pas qu'un rêve, elle l'avait vraiment rencontrée... Non?

_________________

Un mouflon - Deux mouflons
Adma obéit en Turquin : 425B8A


Dernière édition par Adma le Lun 6 Jan - 20:19, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Ven 3 Jan - 16:55

Nimur se donnait vraiment du mal pour faire de la nourriture décente, mais ce qui était plus dur était de supporter son chef qui lui donnait des ordres qui lui semblait ne pas avoir de sens. Toutefois, il ne voulait en aucun cas la contrarier et le faisait aussi rapidement que possible afin d'avoir un peu de temps libre. Malheureusement Durilia (la cuisinière) lui donnait toujours du travail lorsqu'il avait du temps libre. Si bien qu'il n'avait pas eu un seul instant de repos, hormis lorsqu'il pouvait manger avec les autres et lors de la sieste du soir.

Il ne s'attendait pas à cela du voyage, si cela continuait ainsi il devrait s'en doute montrer ses talents culinaires à la cuisinière afin qu'il lui prouve qu'on peut faire d'excellent plat simple avec peu de moyen et en peu de temps. Cependant, il ne préférait pas en arriver là. Pourquoi ? tout simplement parce qu'il n'aime pas les querelles. Nimur prenait donc toujours sur lui ce que lui disait sa chef et ne disait rien en retour, acceptant tout ce qu'elle lui disait... pour le moment en tout cas.

Une journée passait et ils arrivaient vers un village où la caravane faisait halte. Nimur, voulant voir le village laissait la chef avant qu'elle ne vienne lui donner des ordres et prit son ocarina pour pouvoir en jouer un morceau. Nimur marchait donc tranquillement en regardant à droite et à gauche le village. Lui qui n'avait vécu que dans le désert avec ses parents nomades, il était éblouit par les structurations et les formes que pouvait prendre les villages. Pourtant, il trouvait que cela manquait de... verdure. Il ne savait pas pourquoi il pensait cela, mais il ne s'attardait pas sur cette pensée. Il observait tout ce qu'il trouvait plus ou moins intéressant et en revenant vers la caravane, il aperçut une petite fille discutant avec une belle femme.

Nimur les observait et constatait l'insistance de la jeune fille envers la demoiselle. Il sourit et choisit de se poser contre un mur, en vue de ces deux personnes et commençait à jouer une mélodie avec son ocarina.

Sang-mêlé
avatar
Petr Penndrogn
Sang-mêlé

Messages : 62

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Ven 10 Jan - 22:46

L'arrivée de la caravane était un événement attendu par le village. Les itinérants d'Ankil avaient littéralement été pris d'assaut par les habitant du petit bourg. Nùrh-Far avait eu fort à faire pour assurer la sécurité pendant la mise en place des étals. L'effervescence apaisé, laissa place aux transactions et marchandages, procurant un court répits aux mercenaires. Petr se dirigea vers l'auberge la plus proche, sans dpute la seule auberge de le petite communauté d'ailleurs. La question de son recrutement lui trottait toujours dans la tête, pourquoi un riche marchand s'intéressait à lui...
Perdu dans ses pensées, il manqua de peu de se faire percuter par le petit moulin à paroles qu'était Mélissandre.

-Pardon Peurtr. Pas le temps de parler. Je suis pressée. Tu sais pas quoi? La dame au dragon est là! Le dragon aussi! Juste là bah regarde! Et tu sais pas? Je vais les voir!

Il n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche que la petite fille était déjà loin. "Peurtr" se dit-il, c'est nouveau ça. Il l'a vit trébucher, elle se releva avant de s'adresser à « la dame au dragon », ce qui fit rire Petr. Si la jeune femme ne trouvait pas quelqu'un rapidement pour s'occuper de Méli, elle n'aurait d'autres choix que de faire la nourrice. Petr repris sa marche vers l'auberge, mais une fois de plus un événement attira son attention. Quatre jeunes gens malmenait une jeune hybride de la famille des ovins, cette dernière était empêtré dans des fils à linges qui l'empêchaient de bouger . « Malmener » n'était sans doute pas le terme le plus approprié, la  malheureuse servait de sac de frappe. En d'autres circonstances Petr n'aurait pas hésité une seconde à lui apporter son aide. Mais il s'agissait d'une hybride, l'aider lui attirerait de gros ennuis, et puis il ne savait rien de la situation. Peut être avait-elle volé, ou encore il pouvait s'agir de son maître. À contre cœur Petr se retourna, ses pensés tournées vers l'hybride, il continua son chemin avant de ralentir. Quelque chose n'allait pas, il avait déjà vu cet hybride quelque part, peut être avait-elle été une « hôtesse ». Petr se figea en comprenant son erreur, il s'agissait de la jeune servante de la chevalier dragon. Elle faisait partie de la caravane et il devait en assurer la protection. D'un pas rapide il reparti dans la ruelle, les hommes en rouges ne s'aperçurent pas de sa présence avant qu'il ne soit à quelques pas d'eux. Ils se figèrent avant de lui adresser la parole.

-Qu'esse tu' veux? L'écorcha l'homme le plus proche de lui.
-Puis-je me joindre à vous? Répondit-il de marbre.
Ça question fût accueillie par les rires gras des jeunes hommes.

-Pou'sur, les hybrides sont là pou'ça de t'façon!
Bien qu'il ne ce soit jamais engagé dans un débat sur la servitude des hybrides, Petr fût submergé de dégoût, aucun être vivant ne devrait être traité comme cela.

-Puis-je reprendre en premier dans ce cas?
Ça question tira de nouveaux rires, aucun des hommes ne le vit serrer ses poings, ça demande fût accepté unanimement.

-Alors je commence, dit-il en envoyant son poing dans la figure de l'homme le plus proche. Son nez s'écrasa laissant échapper un craquement sourd. L'homme s'effondra sans avoir compris ce qu'il lui était arrivé. Un ses compagnons sorti sa dague en beuglant un tas d'obscénité contre Petr avant de se jeter sur lui.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur

Traqueur de fautes
avatar
Seratine Meldoval
Traqueur de fautes

Messages : 72

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Lun 13 Jan - 18:02

Si elle n'avait pas la première idée de l'endroit où se trouvait le marchand, il ne fallut en revanche que quelques instants à la jeune pour repérer, un peu plus, l'un des mercenaires de Nùrh-Far, et précisément celui qui était chargé de la roulotte de l'homme qu'elle cherchait. Quelle chance ! Elle avait bon espoir qu'à défaut de la débarrasser de la petite, il puisse au moins lui indiquer où trouver son grand-père.

« Regarde, le monsieur il joue de la flûte !
Oui, c'est très joli. »

La Chevalière avait tout juste pris la peine de tourner le regard vers le musicien en question, lui adressant tout de même un signe de tête en guise de salutation lorsqu'elle reconnut en lui un membre de la caravane. C'était sans doute très joli, effectivement, mais elle ne voulais pas perdre de vue son mercenaire, au risque de terminer avec la gamine sur les bras pour bien plus longtemps qu'elle ne s'en sentait capable.

Même à cette distance, pourtant, elle sentit que quelque chose clochait. La façon dont il avait regardé vers cette ruelle avant de se remettre en marche, dont il s'était figé avant de revenir sur ses pas d'un air pressé... Tout cela réveillait l'instinct de combattante de Seratine et lui soufflait qu'il se passait quelque chose d'anormal. Elle n'hésita qu'une seconde avant de se pencher vers la petite-fille, un sourire de façade accroché aux lèvres.

« Tu sais quoi ? Et si je te laissais ici pour écouter la jolie musique ? Gianfar restera avec vous pendant que j'irai chercher ton grand-père. Le temps qu'elle se redresse - sans attendre la réponse de l'enfant - et tourne la tête vers le jeune homme en question, son sourire avait disparu, laissant apparaître le sérieux tout militaire du jeune Officier en mission qu'elle était. Vous pouvez vous occuper d'elle un instant ? Désolée, je n'ai pas le temps de vous expliquer. »

Elle n'avait pas non plus attendu sa réponse à lui avant de s'élancer au petit trot, lançant tout juste un "Merci" par-dessus son épaule tandis que le dragon, comme elle l'avait annoncé, restait sagement où il était, regardant sa compagne s'éloigner d'un air peu rassuré. Lorsqu'elle arriva au niveau de la ruelle, la première chose qu'elle remarqua fut l'Hybride, empêtrée dans des cordes à linge dont elle semblait dans l'impossibilité de se libérer, couverte de sang et d'ecchymoses qui commençaient déjà à bleuir.

« Adma ! »

Le premier élan de la jeune eut été de courir vers elle pour la libérer, s'assurer de son état. Toutefois, son entraînement militaire avait pris le pas, la retenant avant même qu'elle n'effectue un seul pas. La main déjà posée sur la garde de son épée, son regard avait glissé sur le reste de la scène. Le mercenaire était aux prises avec un homme, tandis que trois autres les observaient tout en se tenant en retrait. Avant même d'y avoir réellement pensé, comme un réflexe conditionné par une longue habitude alors même que leur relation était toute récente, elle avait également fait appel à Gianfar, lui transmettant la situation d'une image mentale.

« Qu'est ce que c'est que ce tapage ?! »

Elle avait parlé d'une voix forte, ferme et assurée, suffisante pour attirer l'attention des différents protagonistes sur elle, et même mettre fin à l'échauffourée entre les deux hommes. Sans doute l'armure qu'elle portait, ainsi que le ton qu'elle avait employé, martial et autoritaire, celui d'une personne habituée à être obéie, participaient à l'autorité indéniable qui se dégageait d'elle à cet instant.

Quoi qu'il en soit, l'un des trois énergumènes resté en arrière s'avança vers elle, l'air à la fois humble et sûr de son bon droit, tandis que ses deux compagnons restaient sagement où ils se trouvaient, et que le dernier gardait sur son adversaire un regard méfiant autant que menaçant.

« C'est c't'individu, vot' seigneurerie ! S'est interféré dans nos prop' z'affaires privées puis 'l s'en est pris à mon compagnon qu'il a bin du s'défendre, nspa. »

La jeune femme considéra d'on œil critique son interlocuteur, puis chacun des hommes présents, y compris le mercenaire, sur qui elle ne s'attarda pas particulièrement. Nul besoin de pouvoir de divination pour comprendre ce qui avait pu se passer. L'état de la pauvre Adma, les vêtements tachés de sang et les jointures amochées des trois hommes étaient suffisamment explicites...

« Je vois... »

La voix calme de la Chevalière avait apparemment laissé présager à l'homme qu'il avait eu gain de cause, et un sourire commençait déjà à étirer ses lèvres quand il fut interrompu par un gantelet ferré. Plus précisément, celui qui accompagnait le coup de poing que la jeune femme venait de lui expédier dans la mâchoire, causant un craquement qui parut bien plaisant à ses oreilles.

Comprenant que la figure d'autorité n'était finalement pas de leur côté,  et n'ayant apparemment pas l'envie de tenter leur chance à deux contre quatre, ses compagnons décidèrent qu'il était temps de décamper et tournèrent les talons dans l'autre sens dans un bel ensemble. Seratine ne chercha même pas à tenter de les rattraper, préférant se précipiter vers Adma pour la détacher.

« Ça va aller ? Est-ce que tu peux tenir debout ? Où est-ce que tu as mal ? »

Elle retenait l'Hybride d'un bras, maintenant qu'elle n'était plus entravée, et tentait d'examiner succinctement son état sans chercher à masquer son inquiétude. Elle commença à l'emmener vers la sortie de la ruelle tandis que, venant de l'autre côté, les fuyards revenaient dans un bruits de pas précipités, suivis de près par Gianfar, qui était apparu à l'autre extrémité de la rue avant qu'ils n'aient eu le temps de s'éclipser.

Lorsqu'elle demanda au dragons de s'arrêter, les malandrins firent de même, l'air hésitant. Elle ajouta mentalement à sa monture de garder un œil sur eux tandis qu'elle se remettait en marche, rythmant son pas sur celui de la blessée pour ne pas la presser. Elle s'arrêta une nouvelle fois en arrivant au niveau de Petr, qui s'était entre-temps chargé de maîtriser, sans doute sans trop de mal, celui à qui elle avait brisé la mâchoire.

« Je vous laisse les surveiller, je pense qu'ils devraient se tenir, désormais. Je vais chercher quelqu'un pour s'occuper d'Adma et je vous envoie du renfort pour s'occuper d'eux... »

La sourde menace qui perçait dans sa voix ne laissait guère de doutes quant à ce qu'elle pensait d'eux et de ce qu'ils avaient fait. Mais elle avait plus urgent à faire, pour l'instant, que de s'occuper d'eux. Elle se remit donc en route, moitié traînant moitié portant la jeune Hybride à son côté tout en lui parlant doucement.

« Ne t'en fais pas, ça va aller. On va trouver quelqu'un pour te soigner. Si tu te sens trop mal ou que tu as trop de mal à marcher dis-le-moi, on s'arrêtera. »

HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Hybride
avatar
Adma
Hybride

Messages : 23

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Mar 14 Jan - 12:45

Si elle avait été capable de voir le rouge, elle pensait que le monde aurait revêtu ses robes carmin. Mais elle ne le pouvait pas, et il était simplement noir. Noirs les murs qui se refermaient sur elle sans qu'elle puisse voir le ciel. Noir le liquide épais et capiteux qui coulait le long de son visage, de sa poitrine et de ses bras, qui tâchait sa solide tenue. Celle offerte par... par sa Maîtresse, oui. D'ailleurs...

Ses oreilles mobiles se tournèrent vers l'endroit d'où provenait la voix de celle-ci. Elle se demandait si elle était encore dans ses souvenirs, dans son rêve, dans son imagination. Mais la pluie de coups avait cessé. Ce qui était déjà une amélioration certaine de sa condition actuelle. Elle perdit cependant rapidement son intérêt pour ce qui se disait, réflexe conditionné par une vie de pratique. Elle tenta de faire le compte de ses blessures. Elle avait mal un peu partout, mais ce n'était pas suffisamment précis. Elle avait besoin de savoir pendant combien de temps il lui faudrait compenser pour pouvoir accomplir ses tâches normalement.

Malgré les mauvais souvenirs, malgré la douleur, elle se dit que ç'avait été une bonne chose que d'être suspendue par une corne. Sinon, elle ne s'en serait pas sortie avec quelques côtes fendues. Les bottes avaient toujours fait plus de dégâts que les poings. Avec précaution, elle parvint à ouvrir un œil et distingua une scène véritablement inattendue. Elle avait des difficultés à focaliser son attention sur autre chose que des mouvements flous qui lui donnèrent la nausée. Mais sous l'odeur cuivrée et entêtante du sang, elle sentit sa Maîtresse, et elle se détendit entre ses mains, la laissant la décrocher. Sa voix, lorsqu'elle finit par rassembler les mots, était aussi douce et égale que d'ordinaire, malgré le sang qui s'écoulait de sa lèvre.

"Je peux marcher, Maîtresse, mes jambes n'ont presque rien."

Elles commencèrent à s'éloigner, quand enfin elle put voir plus clairement l'état des hommes. Des lances de douleur lui traversaient le visage, la tête et le torse, mais elle freina autant qu'elle le put, luttant contre le mouvement qui l'entraînait vers le bout de la rue. Elle avait tourné la tête en direction de ses agresseurs et du Dragon qui les retenait, sans oublier celui retenu par... elle se secoua intérieurement en se rendant compte qu'elle le croisait régulièrement dans la Caravane, sans pour autant savoir ce qu'il faisait exactement. Elle avait manqué de peu abîmer le visage de sa Maîtresse en ne prenant pas garde à la largeur de ses cornes.

Elle était trop faible pour lutter, bien sûr, trop abîmée, et un peu trop effrayée d'aller à l'encontre du mouvement de celle qu'elle devait accompagner. Elle se retourna une dernière fois avant de fixer sa prunelle dorée dans celles du Chevalier-Dragon, ses pieds se plantant fermement dans le sol, malgré la douleur qui ne se traduisait que dans la transpiration qui perlait à son front et se mêlait à son sang, et par sa mâchoire fermement serrée. Son souffle était un peu court alors qu'elle répondait, en une rare expression de rébellion poussée par un souvenir, un autre, un douloureux. Mais aussi un bon. Elle fronça les sourcils, s'interrompant en se rendant compte que cela générait plus de douleurs, plus de sang.

"Il faut soigner les Humains, Maîtresse. Ce n'est pas... bien de les laisser comme ça."

Elle n'avait pas vraiment conscience d'être ridicule, absurde même. Mais elle refusait de quitter cette ruelle de son plein gré tant qu'ils n'auraient pas été soignés, quel que puisse être son état.

_________________

Un mouflon - Deux mouflons
Adma obéit en Turquin : 425B8A
Voir le profil de l'utilisateur

Traqueur de fautes
avatar
Seratine Meldoval
Traqueur de fautes

Messages : 72

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Sam 1 Mar - 0:38

Ce fut la surprise, plus que la maigre résistance que réussit à opposer l'Hybride à leur avancée, qui stoppa Seratine. Elle s'arrêta, lançant un regard stupéfait à Adma. Venait-elle vraiment d'entendre ce qu'elle croyait avoir entendu ? Pourquoi diantre s'inquiéterait-elle de leur santé après ce qu'ils lui avaient fait, ce qu'ils lui auraient sans doute fait si personne n'était intervenu ? La jeune femme jeta un coup d’œil qui n'avait rien d'indulgent aux concernés. Deux n'avaient strictement rien, sinon peut-être la peur de leur vie causée par le dragon qui les surveillait. Celui qu'elle avait frappé avait probablement la mâchoire fêlée, voire brisée, mais il s'en remettrait. Quant au quatrième, le mercenaire avait réussi à s'en occuper sans trop l'amocher. À ses yeux, ce n'était vraiment pas cher payer le traitement qu'ils avaient infligé à la pauvre petite.

Si ça n'avait dépendu que d'elle, non seulement elle ne se serait pas inquiétée de les soigner, mais encore elle se serait fait un plaisir de leur montrer un peu ce que ça fait que de se retrouver de l'autre côté des coups. Peut-être que ça leur aurait passé le goût de s'en prendre aux jeunes filles sans défense. Mais bien entendu, ce n'était pas ainsi que la justice fonctionnait, et elle se devait de respecter les lois, si elle espérait les faire respecter aux autres. Pour autant, elle ne comprenait aucunement la sollicitude dont faisait preuve Adma envers ses bourreaux. Mais après tout, elle n'avait pas besoin de comprendre. Plus importante que ses propres sentiments à l'égard des tourmenteurs, était la réalisation que c'était la première fois que l'Hybride faisait montre d'une volonté propre. Même simplement savoir si elle préférait se joindre à elle dans cette expédition ou rester seule en ville s'était révélé une véritable gageure. Alors si elle commençait enfin à s'affirmer et à faire montre de caractère, la Chevalière n'avait certes pas l'intention de s'y opposer. Mais il n'était pas non plus question de la laisser dans cet état. Aussi ramena-t-elle les yeux sur l'Hybride, affichant un air conciliant bien que sérieux.

« Puisque c'est important pour toi, je te donne ma parole qu'ils le seront au plus vite. Mais dans ton état, je doute que tu puisses faire grand-chose pour eux, et t'évanouir en essayant de les guérir n'aiderait personne. Je vais t'emmener te faire soigner, et nous enverrons quelqu'un s'occuper d'eux dès que possible. D'accord ? »

Sans vraiment attendre de réponse, elle la poussa légèrement dans le dos de son bras passé autour d'elle. Sentant ou devinant que ses arguments ne suffiraient pas forcément à la convaincre entièrement, elle ajouta d'une voix douce, comme pour l'inviter à se remettre en marche :

« Plus vite nous trouverons quelqu'un, plus vite on s'occupera d'eux. »

Puis elle se remit en route, poussant sans difficulté l'Hybride à la suivre. Elles n'eurent pas la chance de croiser de tête connue, et durent marcher jusqu'au lieu de rassemblement du convoi, où l'un des gardes vint à leur rencontre d'un air alarmé. Seratine lui résuma rapidement la situation et où trouver les protagonistes. Elle marqua une brève pause avant de préciser :

« Veillez à ce qu'ils soient soignés au mieux puis mettez-les aux arrêts. Ensuite vous me trouverez le maire de ce village, ou n'importe qui représentant l'autorité, vous lui expliquerez l'incident et vous me l'enverrez. »

En tant que Chevalier-Dragon, elle était parfaitement habilitée à décider d'une sanction et à rendre la justice elle-même pour ce genre de cas, mais elle préférait en discuter au préalable avec les autorités locales, par pur respect envers icelles. Elle aurait pu se charger elle-même d'aller veiller sur les prisonniers et de chercher son futur interlocuteur, mais pour l'heure son inquiétude l'incitait à rester auprès d'Adma jusqu'à ce qu'elle se sente un peu mieux, bien qu'elle ait eu parfaitement conscience de ne pouvoir lui être d'aucune utilité en l'occurrence. Bien entendu, outre la jeune Hybride qui n'était au départ pas prévue au voyage, la caravane disposait de plusieurs soigneurs, ô combien nécessaires à ces voyages dangereux et emplis d'imprévus. D'ailleurs, le bouche-à-oreille semblait aller bon train, puisque l'un d'eux venait déjà les rejoindre, les accompagnant à une roulotte en aidant à soutenir la blessée.
Voir le profil de l'utilisateur

Hybride
avatar
Adma
Hybride

Messages : 23

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Jeu 6 Mar - 13:01

Sombre. Tout était sombre autour d'elle. Sombre la ruelle, entre ses murs trop étroits. Sombre le liquide qui coulait le long de son visage, poissant sa peau et son vêtement. C'était un vêtement que sa Maîtresse lui avait donné. Et pourtant, elle l'avait sali. Il était gâché, il lui en faudrait un autre. Mais ce n'était pas le problème. Le problème était qu'il y avait ces hommes, blessés, et qu'elle était trop faible pour y aller, trop haletante, trop percluse de douleurs pour les soigner elle-même. Le sang rugissait à ses oreilles, elle ne parvenait pas à entendre ce que lui disait le Chevalier-Dragon. Un mot sur quatre, ou cinq, peut-être, lui parvenait assez clairement pour être intelligible. Mais surtout ce mouvement qui la tirait vers la sortie de cette rue trop sombre.

Elle en avait désespérément envie. Elle avait tellement peur. Elle était tellement confuse. Ce qu'elle avait toujours appris, son manque d'importance, le sacrifice nécessaire pour sauver les Humains, l'abnégation qu'il fallait montrer, la soumission... Tout cela entrait en conflit avec ce que Seratine l'encourageait à faire à cet instant-même. Fuir, abandonner ces Humains pour se faire soigner elle-même. Comme si elle avait plus de valeur qu'eux. Elle pourrait se dire que c'était stupide, mais elle ne pourrait jamais dire une chose pareille concernant sa Maîtresse. Elle devait avoir ses raisons. Elle avait peut-être même raison.

Pourtant, elle se laissa entraîner. Parce qu'elle ne souhaitait pas lutter contre celle qui la possédait, parce qu'elle n'en avait pas la force, mais aussi parce que se dégageait d'elle, de ses gestes, de sa voix, une impression rassurante. Elle ne la forçait pas, elle l'incitait. Ce n'était pas inédit, bien entendu, pour elle. Mais ce n'en était pas moins rare et apaisant. Agréable, au milieu de toute cette douleur qu'elle ressentait. Elle la suivit donc, luttant pour ne pas s'appuyer trop lourdement pour elle. Pour arriver jusqu'à... Elle ne savait pas où, elle marchait plus ou moins à l'aveugle. Mettre un pied devant l'autre, l'autre devant l'un.

Les sons se mélangeaient. Elle distinguait la voix de sa Maîtresse, d'autres qu'elle avait déjà entendues. Étaient-elles revenues à la Caravane? Elle relâcha le souffle qu'elle n'avait pas eu conscience de retenir. Elle avait tenu. Elle sentit une nouvelle poussée. Une odeur de plantes, forte. Un des guérisseurs-herboristes? Une marche, uis la sensation presque vivante, étouffante, de la pièce qui se refermait autour d'elle. Une roulotte, c'était une roulotte, pas une cage... Plus une cage. Son souffle s'était emballé, malgré tout, et elle rouvrit les paupières pour chasser l'obscurité. Elle vit sa Maîtresse faire les cent pas devant la roulotte, silhouette mouvante, et le vieil homme qui gâcherait son temps à la soigner. Il n'était pas vieux dans l'absolu, bien sûr, mais pour son cerveau engourdi, tout le monde lui paraissait plus sage et ancien...

Elle se racla la gorge une fois, deux. Elle était assoiffée. Elle savait ce que cela voulait dire. Perte de sang. Elle fixa autant que possible la jeune Humaine en armure de son regard doré rendu incertain, s'exprima d'une voix neutre et égale. Une des choses qu'elle avait apprises dans sa jeunesse. Ne pas laisser transparaître sa douleur...

"Maîtresse... Votre Dragon vous attend, et je ne doute pas que vous allez avoir à rendre... justice. Vous avez des choses importantes à faire et n'apporterez rien à rester sur le pas de la roulotte en gênant le travail du guérisseur. Allez, maintenant."

Sa voix s'était faite plus douce sur la fin. Il était nécessaire, parfois, de faire ce genre de chose, pour le bien des Maîtres. Même s'ils ne comprenaient pas toujours... Elle ne parvint pas exactement à tourner la tête vers le soigneur. Une onde de douleur remonta le long de sa nuque, lui arrachant un gémissement plaintif. Sans plus lutter, elle se laissa donc déshabiller pour être pansée, avant de s'allonger. Ses longs doigts s'enroulèrent autour du vêtement, retenant l'homme.

"Laissez le rideau ouvert..."

Sur ces mots, qu'elle n'était pas certaine d'avoir prononcés, elle sombra dans l'inconscience. Elle n'en sortirait que bien plus tard, quand la caravane aurait repris sa lente marche vers Zahel, la suite de leur expédition, à à peine un jour et une nuit de là, désormais...

_________________

Un mouflon - Deux mouflons
Adma obéit en Turquin : 425B8A
Voir le profil de l'utilisateur

Traqueur de fautes
avatar
Seratine Meldoval
Traqueur de fautes

Messages : 72

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   Jeu 13 Mar - 15:37

Malgré les paroles, pourtant frappées au coin du bon sens, de l'Hybride, Seratine ne bougea pas de son poste, veillant toutefois à ne pas déranger le travail du guérisseur. Ce n'est que lorsque ce dernier lui annonça son pronostic, l'assurant qu'Adma se remettrait bien et ne garderait pas de séquelles, que la Chevalière daigna enfin le laisser à son travail et retourner à ses propres responsabilités.

Le bourgmestre avait été trouvé et l'attendait près du campement, l'air nerveux. Informé de la situation, il se répandit en excuses, bien qu'elle sentit que son repentir soit plus lié à la situation et aux titres de la jeune femme plutôt qu'à l'incident en lui-même. Elle n'avait pas pour habitude de jouer de sa position pour obtenir ce qu'elle voulait, attitude qui ordinairement l’écœurait au plus haut point, mais pour cette fois elle décida de faire une exception. Elle ne pouvait pas faire condamner les coupables pour l'agression qu'ils avaient commise, Adma n'étant qu'une Hybride, une esclave n'ayant ni droits ni importance aux yeux de la loi. Mais elle ne doutait pas que le rôle de la jeune noble outragée d'avoir vu sa propriété endommagée, si elle le jouait assez bien, pourrait lui apporter un résultat plus ou moins équivalent.

De fait, la discussion ne s'éternisa guère, l'édile se montrant trop heureux de complaire aux désirs d'un Chevalier-Dragon de sa Royale Majesté. Les fautifs seraient condamnés à quelques mois d'emprisonnements, puis à des travaux d'intérêt général au service de la ville. Le bourgmestre lui offrit même une compensation financière, qu'elle refusa toutefois. Elle obtint en revanche de passer un moment seule à seul avec la bande de malandrins avant le rendu officiel du jugement. Elle commença par s'assurer que ses ordres avaient bien été suivis et qu'ils avaient été proprement soignés, suivant la demande d'Adma. Elle savait qu'elle aurait pu se permettre bien des choses à leur encontre, en toute impunité, et eux en avaient conscience également, à voir la frayeur qui luisait dans leurs yeux. Toutefois, par égard pour l'Hybride autant que pour la loi qu'elle était censée faire respecter, elle ne les toucha pas, se contentant d'un discours ponctué de menaces imagées si jamais l'envie leur prenait de s'essayer à nouveau à ce petit jeu. La diatribe fit son effet, et eut le mérite de la décharger quelque peu sa colère et sa frustration accumulées.

Le lendemain, une fois les dernières formalités réglées, le convoi put se remettre en route. Seratine avait pris soin de discuter avec le maître de la caravane pour s'assurer que la blessée serait dispensée de travailler jusqu'à ce que son soigneur ne donnent tous deux leur aval pour qu'elle reprenne ses activités. Elle comptait bien la laisser se reposer aussi longtemps que possible, soit, elle n'en doutait pas, jusqu'à ce que cette dernière ne demande d'elle-même à reprendre le travail et à se rendre utile. La Chevalière prenait toujours sa mission au sérieux, bien entendu, et elle continuait de patrouiller régulièrement sur le dos de son dragon, mais elle prenait également le temps de rendre visite à Adma aussi souvent qu'elle le pouvait. Ainsi parvinrent-ils à Zahel, sans autre incident notable pour ponctuer leur cheminement.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure   

 

[GROUPE 3] [EVENT] - Départ pour l'aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les commandos partent pour l'aventure
» départ pour la maternité mercredi.......
» Faire-part nouveau futur bébé...
» sur le départ pour le Tchad
» Coalition aéro maritime au large de la Libye
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elden :: Rps terminés et abandonnés-