Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La peur est un cri, la terreur est un murmure — Kajika

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Admin• gérants du forum
avatar
Kajika Machk
Admin• gérants du forum

Messages : 396

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: La peur est un cri, la terreur est un murmure — Kajika   Ven 14 Fév - 11:08


« Kajika Machk »
28 ans - sang-mêlé (hybride busard/humain)
Pie Écarlate - Ronde des Aigles

Invisible comme la mort, vive comme un serpent, Kajika est une combattante accomplie, vainquant par sa grande agilité alliée à une longue expérience acquise au fil de ses longues années plongées dans les ténèbres. Préférant les armes courtes et efficaces, elle ne s’embarrasse pas de lourdes épées : ses armes principales sont de longues griffes forgées dans un alliage léger, lui permettant de trancher la chair avec une facilité déconcertante. Massivement destructives au corps à corps. D'une habilité et rapidité étonnante, si Kajika manque de force, elle compense largement avec sa souplesse lui permettant d'incroyables acrobaties en combat. Elle reste néanmoins une combattante solitaire et serait bien incapable d'ordonner un groupe.

Le don de Kajika est méconnu. Même ceux qui la recherchent serait incapables de le nommer, pour la simple et bonne raison qu'elle ne s'en sert seulement si elle y est forcée. Son pouvoir est la possession. Un pouvoir dont elle se serait volontiers passée, bien qu'il ai pu s'avouer très utile. Il lui permet de prendre possession d'une personne ou un animal pendant une durée variante selon son état. Le grand défaut de ce don est la totale vulnérabilité de son corps lorsqu'elle l'utilise, elle ne peut donc l'utiliser sans être au préalable bien cachée ou avoir quelqu'un de confiance pour la protéger... Autant dire qu'elle s'abstient de l'utiliser en combat. Lorsqu'elle prend possession d'un esprit, ce dernier n'est pas inconscient : il n'a pas d'autres choix choix que d’exécuter ce qu'elle lui demande, mais peu montrer une résistance plus ou moins forte. Entrer dans l'esprit de quelqu'un lui permet, à moindre mesure, de voir ses souvenirs proches ou très marquants sous forme de bribes rapides.

« La douleur infinie de celui qui reste
Comme un pâle reflet de l'infini voyage
Qui attend celui qui part. »