Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Quête] Chients errants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 30

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: [Quête] Chients errants   Mar 18 Mar - 9:33

Après plusieurs jours à marcher aux côtés de la caravane chargée de Levis Draconis piaillant, Nora arriva enfin à Delma. Cela faisait bientôt une année entière qu'elle avait quitté Tenvel pour parcourir le monde, et elle n'avait jusque là pas été déçue. Depuis les superbes montagnes sauvages de Cera jusqu'aux savants d'Enzora, le monde était décidément plus vaste et plus intéressant que Mylva et ses environs ! A chaque nouvelle ville, tant de nouvelles choses à voir !

Nora accompagna la caravane jusqu'à destination, puis s'en alla vers le centre de la ville en saluant les marchands. Elle navigua au hasard des rues, piochant dans un petit sac de noix qu'elle avait acheté en passant devant un marchand, à moitié perdue dans ses pensées. Il y avait quelque part dans cette ville le cœur du Journal du Rôdeur, un crieur de vérité reconnu à travers tout Eldoria, la plus grande bibliothèque du royaume, la place aux poètes... Où irait-elle en premier ?

- Hey !

Nora heurta un homme qui venait en sens inverse. Elle était tellement absorbé par ses pensées qu'elle ne l'avait absolument pas remarqué. Par politesse, elle se retourna pour présenter ses plus plates excuses à la personne qu'elle avait bousculé, mais se rendit compte que cette dernière, un homme d'une trentaine d'année au plus, avait continué son chemin comme si de rien n'était. Immédiatement, Nora s'assura de la présence de sa bourse et de ses objets de valeur. Rien de manquait. Elle inspecta ce curieux personnage. Était-il ivre ? S'agissait-il de l'idiot du village ? Elle cessa de se poser la question lorsqu'elle vit l'homme chanceler et tomber en avant. D'un geste vif, elle amorti la chute du jeune homme, se faisant un peu mal elle-même au passage. Le souffle court, elle examina l'homme, et retint un hoquet de stupeur. L'individu ronflait comme un bienheureux !

La jeune femme traina l'homme jusqu'à la maison la plus proche, et l'adossa contre le mur. Il pesait le poids d'un âne mort, et ses vêtements mal tenus laissaient penser qu'il habitait dans les taudis aux abords de la ville. Nora jeta des regards alentour. Personne ne semblait se soucier de la scène, prenant sans doute le jeune homme pour un pochtron de premier ordre. Elle secoua doucement l'homme par les épaules jusqu'à ce que ce dernier se réveille. Il avait le regard vitreux, et semblait ne pas bien comprendre ce qu'il faisait par terre.

- Oh ! Où… où suis-je ? Ah... heu… je crois que… je me suis endormi, merci à vous… C’est parce que je manque de sommeil, à cause de ces fichus clébards ! Des chiens errants qui traînent pas loin de chez moi et passent leur nuit à aboyer à tout bout de champ. Dites, vous ne voudriez pas m’aider, et résoudre le problème ? Je sais pas ce qu’ils ont, mais du silence me ferait tellement de…

L'homme se tut et ferma les yeux. Nora s'attendit à ce qu'il reprenne, mais fut interloquée de l'entendre ronfler à nouveau. Elle se releva, considéra l'homme un instant, et se dirigea vers le quartier pauvre. Après tout, un peu d'entrainement supplémentaire, cela ne pourrait pas faire de mal.... Les rues étaient sales, puantes et beaucoup plus étroites et sombres que celles des quartiers plus aisés. A chaque instant, on entendait le ruissellement écœurant d'un pot de chambre jeté par la fenêtre, et par moment les hurlements d'un passant qui se trouvait en dessous. Nora rasa les murs jusqu'à trouver une auberge qui dominait une petite place pavée. Cette dernière, circulaire et mal éclairée par la lumière du jour, était entourée de bâtiments plus miteux les uns que les autres. Parmi eux, un espèce de vieil entrepôt dont la porte semblait sur le point de se renverser, mangée aux termites en de nombreux endroits.

La jeune femme, bien décidée à avoir de fin mot de cette histoire de chiens, paya une nuit pour la seule chambre de l'auberge dont la fenêtre donnait sur la place. Elle resta dans la salle commune toute la journée, à écouter les ragots qui circulaient en ville, notamment ceux sur le Journal du Rôdeur, encore. En début de soirée, après avoir consommé un maigre repas, elle monta dans sa chambre, et se posta à la fenêtre, pour essayer de localiser l'origine des bruits. A sa surprise, elle n'eut pas à attendre longtemps avant d'assister à un étrange manège. Un chien de taille moyenne au poil sombre apparu sur la place et se coucha au sol, remuant la queue par moments, observant les environs. Peu de temps après, un autre chien arriva, de l'autre côté cette fois, puis un autre, et un autre, et encore un... Au final, cinq chiens des rues se trouvaient sur la place. Là, ils commencèrent à se battre, mordant, aboyant furieusement et faisant un vacarme assourdissant. Un combat pour le mâle dominant, en somme...

Nora observa la scène un moment, et eut une idée. Elle se retourna, scruta sa chambre à la recherche de petits objets sans valeur à lancer. Son regard se perdit sur le petit dragon qui dormait au pied du lit, lové sur une carpette miteuse, et s'arrêta sur le petit sac de noix qui trainait sur la table de chevet. Un sourire aux lèvres, elle sortit de son sac une petite fronde qu'elle avait fabriqué et apprit à maitriser pendant ses longs voyages, encocha une noix dans la poche de cuir, et tira en direction des chiens. La réaction ne se fit pas attendre : une des bêtes poussa un aboiement aigüe sous le coup de la douleur, et s'enfuit à toute vitesse, la queue basse. La deuxième noix passa complètement à côté, allant s'écraser au sol, ne laissant qu'une volée de miettes. Les trois suivantes atteignirent leur but, faisant détaler les chiens touchés, si bien qu'à la fin, il ne resta plus qu'un seul animal, un gros chien au pelage noir et feu avec une tache entre les oreilles. L'animal resta un instant à tourner dans la cour, poussant de petits jappements joyeux, mais se décida bien vite à partir quand une grosse noix vint éclater à ses pieds.

Nora attendit près d'une heure devant la fenêtre, guettant le retour d'un des chiens. Le premier à avoir été touché essaya de revenir, mais reçut une autre noix finement tirée en plein sur le museau. Il poussa un couinement et détalla de nouveau sans demander son reste. Deux autres revinrent un peu plus tard, à quelques minutes d’intervalle, et furent sévèrement accueillis. Un autre enfin, traversa la place à toute vitesse, sans faire de bruit. Une noix lui frôla le dos, et l'animal s'en rendit compte, car il se mit à courir de plus belle avant de disparaitre au coin d'une rue.

Nora attendit encore un peu, et ne voyant aucun chien revenir, décida d'aller se coucher. Aucun bruit ne vint perturber son sommeil cette nuit là. Le lendemain, la jeune femme ramassa ses affaires, préférant ne rien laisser dans sa chambre. Elle descendit dans la salle commune, son petit dragon perché sur son épaule, et salua les occupants avant de sortir. Dehors, elle ne put s'empêcher de sourire en regardant les coques de noix qui jonchaient le sol de la place. En faisant bien attention à rester à distance raisonnable des fenêtres ouvertes par lesquelles elle aurait pu recevoir un pot de chambre sur la tête, elle rejoint les quartiers plus aisés et visita Le Portail du Monde, consultant quelques livres sur les végétaux de la région au passage. En fin d'après-midi, Nora se remit en direction de l'auberge, ramassant une poignée de cailloux suffisamment gros et lourds pour sa fronde.

La nuit suivante, seuls trois des cinq chiens revinrent sur la place. A peine avaient-ils commencé à se battre qu'ils furent tout à tour chassés par des tirs bien ajustés. Un seul revint, timidement, et vit ses craintes confirmées quand il reçut une pierre au niveau du garrot. A sa fenêtre, Nora s'amusait comme une petite folle. Non seulement cela constituait un entrainement à la fronde, mais rendait également service à de nombreux villageois. De plus, elle avait toujours eu envie, sans jamais oser, de donner un bon coup de botte à un de ces chiens misérables. Le reste de la nuit se passa sans soucis, aucun des animaux n'osant revenir. La nuit suivante, trois chiens -les mêmes- pointèrent le bout de leur nez et furent chassés avant même d'avoir eu le temps de commencer leur petit manège.

La quatrième nuit, aucun des chiens ne vint, permettant à Nora de se reposer pleinement malgré la mauvaise qualité du lit de l'auberge. Les quelques nuits suivantes, la jeune femme les passa à sa fenêtre à tirer des pierres sur les rares chiens qui osèrent encore revenir. Quand cinq nuits passèrent sans qu'aucun chien ne revienne, Nora se décida à partir pour de bon, considérant le problème comme réglé. En route pour le quartier des copistes, elle croisa le jeune homme qui lui avait confié le problème, plus d'une semaine auparavant. Il semblait de bien meilleure humeur et accueillit la jeune femme à bras ouverts et à grand renfort d'exclamations. Un peu gênée par de telles démonstrations de reconnaissance, Nora lui raconta comment elle avait réglé le problème, en lui expliquant qu'avec de la persévérance et quelques gosses de rue un tantinet bons tireurs, les habitants pourraient continuer à régler ce problème de chiens par eux-même. L'homme serra la main de Nora en la remerciant chaleureusement et s'éloigna dans une rue adjacente.

Nora resta immobile à observer ce curieux personnage, puis s'en alla vers le quartier des copistes, la mine joyeuse.

_________________
Kin galgabaran de la arzeth, gult zen norzeth orezen. Sku de la geeta, leu sendra, ugor !
Jaster Rogue - Rogue galaxy, chapter VIII
--------------------------------------------------------------------------------
Nora s'exprime en Cornflowerblue
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Quête] Chients errants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Chats errants en Espagne
» Chiens errants !!!!
» Sos pour chats errants (dans le 47)
» Chats errants et chatons à adopter - ST QUENTIN (02)
» recherche d'association pour aider des chats errants dans le 60
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elden :: Rps terminés et abandonnés-