Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Thaerysse Doros ou la complainte d'une fille de bonne famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sang-mêlé
avatar
Thaerysse Doros
Sang-mêlé

Messages : 2

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité:
MessageSujet: Thaerysse Doros ou la complainte d'une fille de bonne famille   Dim 6 Avr - 20:06


« Thaerysse Doros »
24 ans – Sang-mêlé humain/elfe - Forgeron - Marchand


Thaerysse s’est spécialisée dans la magie du modelage, une magie toute particulière, développée dans le plus grand secret par sa famille depuis des générations. C’est grâce à ce pouvoir qu’ils ont acquis leur renommée. La jeune femme est l’une des meilleures de sa génération et fait la fierté de son père.

Elle tient d’ailleurs beaucoup plus de son père humain que de sa mère elfique. Bien que gracieuse, elle n’a pas le pas léger ni la démarche féline. Elle est plus grande qu’une humaine lambda mais pas assez pour être considérée comme élancée. Si ses mains sont agiles, c’est à force d’entrainement et non pas naturel. Seul le futur lui dira si elle a hérité de la longévité des elfes, mais elle préfère ne pas compter dessus.

Pour ce qui est du combat, elle n’a jamais été formée. Elle connait pourtant très bien la sensation d’une lame dans sa main, mais seulement pour évaluer son poids et son équilibre. Elle ne voyage cependant jamais sans une dague, juste pour se rassurer car elle ne saurait pas trop quoi faire avec.


« Nos corps sont faits de fer et d'or. »
Devise de la Maison Doros

Les amateurs de combat aériens connaissent bien cette boutique qui fait le coin de la rue commerçante et dont les vitrines laissent rêveur. Des armures pour Soldalis serties de pierres précieuses et cisaillées comme de la dentelle. Des selles en cuir teintées gravées d’arabesques élégantes et aux étriers d’or blanc. Elle ressemble plus à une galerie d’art qu’à une simple armurerie, ce qui lui vaut son nom de Galerie Doros.

Ceux qui entrent dans la Galerie Doros la méprennent souvent pour une cliente fortunée, une énième duchesse venue choisir la selle d’apparat de son Mitigatus Draconis. Elle se tient droite, le menton haut, sa chevelure rousse bien arrangée. Elle s’exprime avec aisance et ses manières sont impeccables. Sa carrure fine ne laisse en rien présager le dur labeur de la forge. Il n’y a que ses mains qui la trahissent, calleuses et bien loin de la douceur de l’aristocratie. Des mains délicates qui taillent les plus fins des ornements dans des plaques d’acier plus lourdes que leur propriétaire.

Thaerysse Doros, future Maîtresse des Forges Doros, deuxième enfant d’Ullil Doros troisième du nom. Un titre pompeux, bien que roturier. Elle n’est pas noble, non, mais la demoiselle a été élevée pour marchander avec eux. Les Forges Doros, membres de la Guilde du Dragon d’Argent depuis bientôt cinq cents ans, ont une réputation à tenir et une clientèle de prestige à choyer. Et pour cause, elles comptent parmi ses plus fidèles acheteurs la très célèbre Garde Pourpre et certains Chevaliers Dragons d’Amarante. Les armures de combat Doros, faites exclusivement sur mesure, sont d’une qualité exceptionnelle et le secret de leur fabrication est bien gardé.

Les Doros sont des artistes. Ils travaillent le métal autant à la main qu’à la voix. Ce sont les chants qu’ils entonnent pendant la fabrication de leurs pièces qui les rendent si belles. Ils rendent les métaux, le cuir et même le bois aussi malléables que de l’argile humide.

Chaque matière a sa propre chanson avec son rythme et ses paroles, pour la plupart de longues litanies. Le chant doit être interprété parfaitement tout le long de la manipulation : à la moindre fausse note, le métal s’échauffe et s’écoule entre vos doigts, le cuir se fripe et le bois tombe en cendres. Autant dire qu’il n’y a que de bons chanteurs dans les Forges Doros. Plus on chante puissamment plus la matière est facile à modeler, et quand toute la Forge chante en chœur, elle se mout presque seule.

Certains esclaves des Forges ne sont là que pour les accompagner avec différents instruments. Thaerysse chante très bien a cappella et connait toutes les mélodies par cœur depuis sa plus tendre enfance. Ces mélopées sont le fruit de longues recherches et sont améliorées au fil des générations. A l’exception des esclaves des Forges, seuls les Doros de sang en connaissent les airs.

Une fois la matière enchantée, elle gagne en résistance et en longévité. La rumeur dit que seule la mâchoire d’un dragon roi peut briser une épée Doros.

Personne ne rentre dans les Forges, bien à l’abri à l’écart de la ville, et très peu savent où les trouver. Les esclaves qui y travaillent n’en ressortent jamais et de nombreuses rumeurs circulent à leur sujet. Seule la famille Doros sait ce qu’il s’y passe et leurs lèvres sont cousues.

Thaerysse a été élevée dans ces Forges, dans la chaleur et la musique. Elle maîtrise la magie du modelage à la perfection et ses mains agiles héritées de sa mère elfique semblent toutes destinées aux plus fins travaux. Les chants du métal résonnent dans ses oreilles depuis sa plus tendre enfance et elle se couche chaque soir la gorge sèche et des bourdonnements plein le crâne.

Ses rares moments de répits, elle les passe bien loin de la capitale, dans les forts de la Garde Pourpre. Les voyages depuis Eldoria sont pénibles mais elle ne se sent jamais aussi libre qu’à cheval, le vent dans les cheveux et éclairée par une autre lumière que celle rougeâtre des Forges.

Derrière son père et son frère, elle rencontre les soldats et surtout leurs griffons et leurs dragons. Les mesures doivent être précises pour que l’armure et la selle tienne bien en place et Thaerysse prend toujours son temps, effleurant les plumes délicates et les écailles luisantes le plus qu’elle le peut. Elle écoute les exploits des nouveaux lieutenants pour les transformer en arabesques et en dessins épiques sur leur fourreau et plastron. Le chemin du retour est toujours empli de regret à être condamnée à cette vie sans histoire. Thaerysse rêve de grandes choses, d’épopées, de voyages en-dehors des chemins déjà tracés.

Elle était la cadette, elle aurait pu avoir tout ça. Mais Thalion était né sans talent, éternel déception pour Ullil Doros, un trésor pour sa femme Aerin. A part sa chevelure et ses mains fines, Thaerysse n’avait rien hérité du sang elfique de sa génitrice. Sauf pour les quelques leçons qu’une mère transmet à sa fille, elle la côtoya bien peu, toujours enfermée à la forge avec ses oncles et cousins.

Elle devrait être heureuse, elle est belle, héritière d’une grosse fortune, artiste de talent, promise à un beau mariage… C’est ce que son père lui répète quand il la trouve rêveuse. Mais toute cette vie l’ennuie : les courbettes aux nobles, les sourires polis à la clientèle, les négociations à n’en plus finir avec les fournisseurs… Elle envie son frère et sa vie plus libre, ses vagabondages et ses aventures.

Elle profite de toutes les occasions pour quitter Eldoria juste pour l’attrait du voyage, multipliant les allers-retours jusqu’aux forts de la Garde Pourpre. A tel point que son père est persuadé qu’elle s’est éprise d’un soldat et s’est mis en tête de la marier au plus vite. Elle enrage à cette idée tout en s’y résignant : c’est la notion du devoir qui la retient ici.

A cause de sa jeunesse et de son joli minois, beaucoup sont ceux à la sous-estimer et à la prendre pour une vulgaire fille de marchand, bonne qu’à tenir la caisse. Elle les surprend alors avec son maniement du verbe et son sens du commerce. Encore plus rare sont ceux à croire qu’elle forge vraiment, menue comme elle est. Elle s’en offusque intérieurement mais ne rétorque pas, ne pouvant pas démentir sans trahir Le secret. Malgré tout ce qui lui en coûte, Thaerysse ne peut pas tirer les lauriers de son art et chaque insulte lui laisse un goût amer à la bouche.

De Maîtresse des Forges, elle sait bien qu’elle n’aura jamais que le titre : elle n’a pas l’autorité naturelle de son père et la plupart de ses cousins sont ses ainés. Les décisions sont prises d’un commun accord et Thaerysse ne peut souvent rien y redire. Elle se console en se disant qu’elle a des talents qu’ils n’ont pas et que ce sont ses gravures qui donnent tout leur caractère aux armes et amures Doros. Depuis la mort récente de sa tante, elle est à la seule à réussir à chanter l’argent et le platine dont les mélodies sont trop aigües et complexes, même pour ses cousines. Thaerysse ne sait plus s’il s’agit d’un don ou d’une malédiction, elle est maintenant indispensable au bon fonctionnement de la forge et son père compte bien mettre fin à ses multiples escapades.


« Mon corps est fait de sang et d'os. »
Thaerysse Doros

Possédez-vous un familier ou une monture ? Thaerysse a un cheval, ou plutôt un des chevaux de la famille, mais elle aime penser à lui comme le sien. C’est lui qu’elle monte le plus souvent pour ses voyages en Terres Indépendantes. Il n’est pas particulièrement beau ni intelligent, mais Falanor est une bonne bête et elle aime sa robe baie et sa crinière épaisse. Les Forges possèdent un Mitigatus Draconis comme bête de somme, mais il commence à se faire vieux et n’est pas fait pour la monte. Thaerysse s’en occupe quand elle en a le temps.

Quelle est votre situation actuelle ? Thaerysse est sur le point d’être fiancée. Elle ne sait pas à qui, ni quand. «Très bientôt », selon son père. Elle sait bien, par contre, à quoi ressemblera sa vie après : un beau mariage, un enfant dans l’année suivante, et les Forges. Les Forges, les Forges, les Forges, les Forges.

Quelle est votre position par rapport à la religion ? On est peu croyant dans sa famille. Les Doros placent leur foi dans le fer, l’acier et les bonnes relations commerciales. En désespoir de cause, Thaerysse se surprend parfois à prier Terasmir pour que son Grand Chemin sorte des sentiers battus et l’emmène loin, loin, d’ici.

Que pensez-vous de l'exploration des Contrées Sauvages ? Elle en rêve.

Quel est votre rapport vis-à-vis des dragons ? Elle les côtoie de très près depuis son enfance mais le sentiment d’effroi et d’émerveillement qui l’anime à chaque fois qu’elle s’approche d’un dragon de combat ne s’est jamais amoindri. A chaque selle de Soldalis qu’elle crée, elle aime imaginer que c’est la sienne et que, dans la soirée, elle ira harnacher son dragon pour partir vers les Contrées Sauvages et ne plus revenir.


Dernière édition par Thaerysse Doros le Lun 7 Avr - 18:48, édité 6 fois
Voir le profil de l'utilisateur

Admin• gérants du forum
avatar
Kajika Machk
Admin• gérants du forum

Messages : 396

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: Thaerysse Doros ou la complainte d'une fille de bonne famille   Dim 6 Avr - 20:48

Bienvenue !
Je m'occuperai de ta fiche (qui m'a l'air prometteuse !) demain, merci pour ta patience °w°

_________________
Voir le profil de l'utilisateur

Admin• gérants du forum
avatar
Kajika Machk
Admin• gérants du forum

Messages : 396

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: Thaerysse Doros ou la complainte d'une fille de bonne famille   Lun 7 Avr - 18:26

Comme promis !
Alors, j'aime beaucoup, beaucoup ton personnage. Je n'ai vu que très peu de fautes dans ta fiche, la rédaction est agréable et fluide. Il me manque cependant la description dudit pouvoir de forge par le chant, comme je te l'avais demandé en MP. Fais moi un petit résumé et tout sera bon !

_________________
Voir le profil de l'utilisateur

Admin• gérants du forum
avatar
Kajika Machk
Admin• gérants du forum

Messages : 396

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: Thaerysse Doros ou la complainte d'une fille de bonne famille   Lun 7 Avr - 19:23

Pouic, tout est donc bon ♥
Je t'ajoute ta couleur et ton rang, bon jeu sur le forum !

Bienvenue sur Elden !

Félicitation, ton personnage a été validé. Nous te redirigeons d'ores et déjà vers les Journaux de Bord obligatoires, ainsi que vers les demandes de RP. Nous espérons que tu te plairas sur Elden.
Have fun !

message de moderation

_________________
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Thaerysse Doros ou la complainte d'une fille de bonne famille   

 

Thaerysse Doros ou la complainte d'une fille de bonne famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» trop bonne !!!!
» Décès de DJEDID MIMOUN prof de français lycée de jeunes filles.
» je vous présente mon histoire avec ma fille Inès
» Manteau fille 8 ans
» un ptit défi pour une fille qui fête son anniversaire
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elden :: Fiches validées-