Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 des Tigres et des Oiseaux [PV-Do](suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Hybride
avatar
Nurmahal
Hybride

Messages : 42

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: des Tigres et des Oiseaux [PV-Do](suite)   Jeu 16 Jan - 23:27

Ils étaient bien peu à être partis de l'oasis de Marat il y avait maintenant une lune, à peine une vingtaine, Do et Nurmahal compris. Le trajet s'était déroulé plutôt paisiblement du point de vue de l'hybride. Ils étaient loin de l'emprise du royaume humain ici. Ils n'avaient à s’inquiéter que de quelques troupes de brigands, et encore celles qui n'appartenaient pas à la Pie étaient généralement aussi peu nombreuses que mal équipées. L'hybride, tenu au courant de cet état de fait par son supérieur avait donc...profité du voyage. Les terres traversées n'avaient cessé de l'étonner, de le surprendre. Des grandes forêts antédiluviennes aux désert aride et impitoyable, des plaines herbues et vallonnées aux mots rocheux, tout l'émerveillait, si peu habitué qu'il était à voir de tels paysages. Là d'où il venait, les arbres étaient coupés, les rivières détournées, les plaines exploitées. Ces terres vierges encore, où se promenaient parfois de paisibles dragons, semblaient pleines de promesses, et le jeune tigre les contemplait fréquemment à la lumière de la lune au lieu de se reposer.

Un soir, ils rencontrèrent une des bandes dirigées par la Pie. Un tas de malfrats et de meurtriers qui revenait juste d'une embuscade tendue à des marchands aventureux. Les deux groupes se séparèrent rapidement, craignant que les richesses volées (des bijoux et des pierres précieuses) n'attise la convoitise de certaines recrues moins scrupuleuses que d'autres. Do confia à Nur que le butin avait peu de chances d'arriver entier dans les coffres de la Pie. Cette dernière n'employait pas que des hommes de confiance hélas, et dés lors, il revenait aux chefs de maintenir la cohésion de l'organisation. Certains s'en tiraient en faisant preuve de cruauté et en effrayant les hommes, d'autres préféraient gagner la confiance des hommes qu'ils dirigeaient. Les méthodes semblaient importer peu, tant que le tout fonctionnait. De ce que Nur avait vu, Do, bien que rude, semblait appartenir à la deuxième catégorie. Il n'était pas (trop) imbu de lui-même, ne malmenait ses hommes d'équipage qu'en cas de grave erreur et de leur part et acceptait même (!) de partager les filles de joie, lui avait-on dit.


Lorsqu'ils furent arrivés dans les parages des mines de fer, c'est à dire en vue de la montagne de Darlia, les choses redevinrent sérieuses et il fallut faire preuve de prudence. Des grandes zones de forêts avaient été rasées par les mineurs, ils avaient eu besoin du bois pour bâtir l'infrastructure nécessaire au travail dans les tunnels et dans les grottes. Il y avait dans la région nombre de caravanes bien escortées qui se chargeaient du transport du minerai jusques aux grandes villes humaines, ainsi que quelques patrouilles autour des mines. Ces dernières abritaient des centaines d'esclaves et de soldats. On disait que seuls les hybrides que nul fouet n'avait réussi à domestiquer étaient envoyés aux mines. Le père de Nur lui avait dit autrefois que les mines de Darlia étaient comme un gigantesque bagne édifié pour mater tous ces insoumis. Il lui avait aussi confié que c'était dans les prisons comme celle-ci que l'on trouvait les éléments les plus dangereux et donc vitaux, de la société. Ceux qui savaient le mieux s'adapter. Ceux dont la vitalité excédait toutes les barrières qu'on avait voulu leur imposer.

Quel exploit ce serait, que de détruire ces mines et libérer ces hybrides.

Mais pour l'heure, il fallait se soucier du pétroglyphe. Or, d'après la carte, il se trouvait quelque part à flanc de montagne, semblait-il. La petite bande attendit donc que la nuit vienne pour se rapprocher de la montagne en profitant du couvert d'un bosquet qui n'avait pas été atteint par les haches des bucherons.
Puis ils commencèrent le repérage en esquivant au maximum les patrouilles, heureusement bruyantes et visibles, de gardes. Il apparut rapidement qu'un petit camp de bûcheron recyclé en avant-poste, occupé par un petit groupe de soldats, leur barrait la route en plus de se trouver non loin de la position supposée de l'artefact...Nur, qui avait souffert le martyre pour rester silencieux en progressant jusqu'ici, eut l'espoir qu'il leur faille abandonner toute discrétion et se débarrasser des gêneurs dans la foulée. Il se tourna vers le capitaine, attendant ses ordres.

_________________

Des peuples jadis suspendirent au-dessus d'eux une table du bien.
Telle est l’œuvre des fervents, elle se nomme aussi "bien et mal".

Il importe de briser toutes les Tables !

Voir le profil de l'utilisateur

Modérateur global • gardien
avatar
Do
Modérateur global • gardien

Messages : 140

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: des Tigres et des Oiseaux [PV-Do](suite)   Lun 20 Jan - 19:22

Ils étaient parti quelques minutes après qu'on ait sellé leurs chevaux et regroupé leurs provisions dans des baluchons accrochés à leur monture. Ils partirent donc directement depuis le campement en direction des mines. Ils traversèrent donc toutes les terres indépendantes pendant des heures. Fort heureusement, le paysage dans cette contrée était magnifique, contrairement au territoire Eldorien, où tout n'était que bâtiments géants et champs de blé unicolore à perte de vue. Ici, le paysage était encore sauvage. Des forêts d'arbres au tronc marron se succédaient à des plaines à l'herbe verte, qui elles-même se succédaient à des déserts de sable orange. Un changement de couleur qui accompagnait aussi un changement de faune, pouvant passer d'un troupeau de simples vaches à des dragons de plusieurs mètres d'envergure. Heureusement, ces derniers n'étaient pas agressifs, les deux voyageurs continuèrent donc leur voyage plutôt reposant, puisque à part un autre groupe de la Pie, les deux aventuriers n'avaient rencontré personne. Pendant la quasi-totalité du voyage, Do s'amusait avec sa pièce à deux faces qu'Aslan lui avait offerte à son entrée à la Pie. Cet moment important dans sa vie semblait si loin et pourtant, il le revivait, mais du côté de la Pie, avec cet hybride qu'il avait en face de lui. A quoi songeait-il à ce moment, avait-il de l'appréhension, de la peur peut-être ? Bah, Do ne savait pas, et s'en foutait. Il avait une confiance étrange en ce tigre qui était venu le voir directement à la taverne.

Ils arrivèrent finalement aux alentours des mines de fer. Ils attendirent la tombée de la nuit afin de profiter de l'obscurité. Puis ils passèrent à l'action. Les deux membres de la Pie s'arrêtèrent au niveau d'une partie de forêt non défrichée afin d'évaluer la situation. Nurmahal lui avait montré que la pétromachin se trouvait apparemment à flanc de la mine. Cependant, un problème se posait devait eux, ou plutôt cinq problèmes. Cinq hommes qui gardait ce point-là. Hasard ou point stratégique ? Avaient-ils déjà trouvé la pierre et étaient-ils en train de la protéger ? Aucune idée, mais Do savait qu'ils restaient un problème. Il eut une idée afin de gagner ce combat à priori perdu au vu du nombre d'ennemis. Ils se mit donc à chuchoter afin d'expliquer brièvement son plan.

J'vais faire diversion, toi pendent ce temps tu passes par derrière et t'en choppes un ou deux qui resteront sûrement isolé pour garder le camp. Moi je m'occupe du reste.

Le plan pouvait sembler très dangereux, mais Do n'attendit pas la réaction de l'hybride. Il enleva une de ses bottes, retira son manteau, mit son chapeau en travers du visage puis prit une de ses belles bouteilles de rhum qu'il gardait "au cas où, on sait jamais". Il en retira le bouchon, s'en aspergea le visage puis commença à tituber vers les hommes.


Yo ho quand sonne l'heure
Hissons nos couleurs.
Hissez ho, l'âme des pirates
Jamais ne mourra.

Que fais-tu là, homme ! C'est formellement interdit de rentrer dans ce périmètre !- - Bwuéhéhé, voyons mes z'amis, c'est la fête ! Qui veut *burp* du rhuuuum ! Tournée générale patron !
- C'est vrai que rester ici toute la nuit, c'est un peu chiant..
- On nous apporte que du pain et de l'eau. Nous ce qu'on veut, c'est du rhum et des jolies minettes pour se faire plaisir !
- J'pensais que rentrer dans la garde attirait les jolies filles, mais ça attire que les trucs chiants pour le moment..
- Aller hop, tournée généraaaale !


Do tend la bouteille au premier homme qui la prend, boit puis fait passer à son collègue. Soudain, un bruit sourd à l'arrière. Ils n'ont pas le temps de se retourner que Do sort deux sabres cachés dans son dos et leur tranche la tête au niveau du cou. Le sang gicle, sans importance. Plus que deux hommes. L'hybride fonce sur le premier, tandis que Do plonge sur l'autre, pour le transpercer au niveau de la gorge. Il arrive à esquiver le sang qui jailli de son cou tout en le maintenant au sol pour l'achever. Des hommes qui ne respectent même pas leur organisation, même si celle-ci est la Garde Pourpre, était quelque chose d'immonde pour Do.

On continue dans les mines.

Et ils avancèrent, telles des ombres, dans un trou creusé à proximité de l'emplacement de la pétroglysse.

_________________

_________________

Utopistes debout ! J'ai des lyrics en stock.
Et si plus personne ne me comprend, je m'exile à Pétaouchnok.
Voir le profil de l'utilisateur

Hybride
avatar
Nurmahal
Hybride

Messages : 42

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: des Tigres et des Oiseaux [PV-Do](suite)   Lun 24 Fév - 19:41

L'hybride connut quelques instants de franche incrédulité lorsqu'il vit le capitaine se grimer en ivrogne avant d'aller jouer la comédie aux gardes. Puis il se souvint qu'il était censé se faufiler par-derrière et s'y employa aussi discrètement que possible, restant à couvert tant qu'il le pouvait. À sa grande surprise, l'improvisation du pirate fonctionna à merveille, et les gardes tombèrent sans fracas. Celui dont Nur s'occupa n'eut pas le loisir de s'apercevoir de quoique ce soit, le coup infligé le plaqua à terre le cou à demi tranché. Il mourut sans un cri, faute de cordes vocales en état. De son côté, Do s'était occupé avec promptitude des fâcheux lui faisant face.

La voie était libre.

On continue dans les mines.

Nur aurait cru que les ténèbres se feraient rapidement, mais le tunnel qu'ils empruntèrent était régulièrement éclairé par des torches allumées récemment. Il y avait de fortes chances que quelqu'un les attende au terme de ce couloir. Sans doute d'autres gardes. Dans le tunnel inquiétant aux ombres dansantes, les compagnons avancèrent d'un pas prudent, armes au poing. En marchant, Nur étendit sa conscience vers l'amont, et, au bout de quelques minutes de trajet, perçut les auras d'un groupe immobile. Ils étaient huit ou neuf d'après les échos que l'hybride percevait. Il fit aussitôt signe à Do. Ils n'étaient plus très loin, il valait mieux éviter de parler...Et leurs ombres risquaient de les trahir s'ils laissaient les torches allumées. Nur fit comprendre à Do qu'il valait mieux les éteindre. Cela servirait de plus le plan qui commençait à se former dans sa tête...Sur le chemin, les comparses prirent donc soin d'étouffer les flammes importunes.

Puis, ils arrivèrent en vue d'une...grotte naturelle à ce qu'il semblait, où se tenaient les soldats repérés par Nur, assemblés autour d'un petit feu. Do venait d'éteindre la dernière torche et le foyer au centre de la grotte était la dernière source de lumière. Autant dire que les gardes n'étaient pas tout à fait tranquilles...

-Merde Locky, tu peux pas faire ton boulot correctement pour une fois ? Ta torche était pourrie, va la rallumer. Le noir de ces tunnels m'énerve.
-T'as toujours été un trouillard Jorg. Vas-y toi-même si t'as si peur. C'est déjà suffisamment casse-couille de garder une espèce de caillou bizarre sans devoir supporter tes gémissements. Puis j'ai froid, je bougerai pas d'ici. Et tu penseras à remettre du bois.

L'autre grogna, mais, poussé par ses camarades qui prenaient le parti de Locky, il se résigna et se leva. Après avoir pioché dans le tas de bois et balancé une bûche négligemment, il se dirigea, torche en main vers le tunnel.

Ses camarades ne devaient plus le voir reparaître.

Dans l'obscurité, au-dessus du cors du garde fraîchement tué, Nur chuchota son plan au capitaine. Il était simple : L'hybride allait les prendre par surprise et détruire le foyer. Dans le noir qui s'ensuivrait le tigre serait avantagé, car même au fond d'une grotte, ses sens restaient meilleurs à ceux des hommes. La confusion serait telle cependant, que l'hybride avait peu de chances de sortir indemne de la mêlée. C'était un risque à courir. Ils se mirent d'accord sur le fait que Do resterait en arrière pour intercepter tout fuyard et achever d'éventuels survivants. Et puis ainsi, il ne courrait pas le risque d'être coupé en deux.

Les soldats commençaient à se demander pourquoi diable la lumière tardait tant à revenir lorsqu'ils entendirent un bruit de pas se rapprocher dans l'obscurité.

-Ben alors Locky, railla l'un d'eux, t'as perdu ta torche ?
-Ta gueule imbécile lança un autre, soudain suspicieux. Il est con mais pas à ce point-là ! Ho du tunnel ! Qui va là ?!

Les autres eurent à peine le temps de s’inquiéter que le corps flasque de leur ami traversait les airs et éparpillait les cendres brûlantes dans toute la grotte avec grand bruit.

La suite fut des plus confuses. Plusieurs hommes se mirent à crier simultanément en cherchant leur arme à tâtons, d'autres trébuchèrent en tentant de se redresser, créant un désordre considérable. Nur, guidé par sa perception des auras alliée à ses sens de félin, arma la lance de son ancêtre et frappa. Alors l'anarchie se mua en chaos, et les cris des blessés comme des combattants se mêlèrent indistinctement dans les ténèbres pour ne plus former qu'un seul bruit d'horreur. L'espace d'un instant, plongé dans ce noir d'encre troublé par d'éphémères étincelles, l'hybride se sentit possédé d'une force mystérieuse. C'était là son territoire, c'étaient là les noirceurs où il œuvrait, où il devrait œuvrer s'il voulait un jour vaincre les forces qui s'étaient emparées de son peuple. Parant une épée lancée au hasard, il poussa un rugissement sonore et entrepris de vider cette grotte de ses occupants.


Un peu plus tard, le silence est revenu et l'hybride est assis sur un rocher, dans le noir. Il a la respiration lourde et son flanc gauche, là où un chanceux avait réussi à le blesser par hasard, l'élançait. Un noir d'encre. Il ne sait même plus s'il a les yeux ouverts. Le sang goutte de sa fourrure, le sien et celui des hommes qu'il a tué et qu'il tue encore dans sa tête et qu'il continuera à tuer jusqu'à ce qu'on le tue lui. Il souffle. Tente de se calmer. Des bruits de pas. Une torche qu'on allume. Do est là, à quelques mètres. Et soudain la tuerie se révèle, dégrisant brusquement l'hybride. Le spectacle est difficilement soutenable. Des corps désarticulés, rougis, écrasés.

Nur ouvre la main droite. Le pétroglyphe y est blotti, frêle bloc où luisent des inscriptions mystérieuses témoins des âges ensevelis et promesses muettes de mondes à venir.

_________________

Des peuples jadis suspendirent au-dessus d'eux une table du bien.
Telle est l’œuvre des fervents, elle se nomme aussi "bien et mal".

Il importe de briser toutes les Tables !

Voir le profil de l'utilisateur

Modérateur global • gardien
avatar
Do
Modérateur global • gardien

Messages : 140

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité: Libre
MessageSujet: Re: des Tigres et des Oiseaux [PV-Do](suite)   Mer 5 Mar - 0:20

Après avoir fait quelques pas, les deux personnages étaient arrivés dans une sorte de grande grotte creusée par la nature où la seule source de lumière venait d'un brasier crée par plusieurs hommes qui étaient postés là. Certains étaient assis, d'autres couchés, mais tous étaient réunis autour du feu, seule source de lumière et de chaleur dans cet endroit sombre et sauvage. Deux des hommes s'engueulaient, mais ce qui interpella Do, c'était la mention d'un "caillou bizarre". Sûrement la ponéglyphe, ils étaient tout proches. Cette fois, c'était Nurma qui proposa un plan au pirate. Il utiliserai ses sens d'hybride pour neutraliser les hommes dans l'obscurité. Do acquiesça, même s'il avait un peu d’appréhension quant à la survie de l'homme-bête. Combattre autant d'hommes seul, même dans l'obscurité, était quelque chose d'inconscient, mais Do commençait à avoir confiance en ce nouveau membre de la Pie Ecarlate.

L'hybride porta le corps de l'homme tué récemment par ce dernier et le jeta dans le brasier qui se consuma alors. La grotte fut envahie par l'obscurité et un froid glacial traversa l'endroit. Est-ce que c'était à cause du manque de feu ou de la rapidité d'exécution de Nurmahal, Do ne savait pas, et il s'en fichait un peu: un des hommes venait de le cogner et s’apprêtait à armer son fusil. Do le désarma et utilisa son arme pour lui tirer une balle dans la tête. S'il venait à s'échapper, il pourrait avertir toute la garde et s'en serait fini des deux membres de la Pie. Le bruit du fusil fut camouflé par les cris et les différents bruits de déchirure causé par l'arme de Nurmahal. Do n'y voyait rien, mais il pouvait s'imaginer le carnage qu'était en train de faire l'hybride grâce aux différents bruits qui l'entouraient. Quand ces sons cessèrent, Do ramassa une torche et l'alluma grâce à son briquet. Une vision d'horreur apparut. De nombreux cadavres étaient allongés dans une énorme flaque de sang, Nurmahal au milieu, lui aussi recouvert du liquide vermillon. Une odeur de fer prit les narines de Do, mais heureusement son déjeuner ne sortit pas. Il était habitué à des carnages, mais celui-là était exceptionnel, puisque produit par une seule personne. Cependant, l'hybride avait bel et bien subit des dégâts comme le pensait Do. Une blessure au flanc gauche, cachée par le sang. Il vit ensuite une pierre dans la main de l'hybride. La pétroglyphe, enfin. Do se dirigea vers l'hybride, enleva son manteau et le serra au niveau de la plaie afin de stopper le flot de sang.

On se bouge, d'autres gardes vont peut-être pas tarder à arriver. T'as fais un boucan d'enfer, ha ha. Bien joué en tout cas, j'vois que tu sais t'y faire au niveau meurtre sanglant.

Do avança le premier vers la sortie tout en jetant des coups d'oeil en arrière pour voir si l'hybride n'avait pas de mal à marcher. Heureusement, sa carrure lui permit d'encaisser la douleur et il arrivait à marcher à peu près normalement. Alors qu'ils allaient sortir de la grotte, Do fut contraint de penser que de nombreux gardes allaient les cueillir dehors. Ils avaient fait énormément de bruit, il savait que quelqu'un avait entendu et avait prévenu tout le monde. Il fallait donc imaginer un plan. Il allait sûrement se rendre, prendre quelqu'un en otage et fuir. Mais peut-être que les chevaux ne seraient plus là, le retour à Zahel serait alors compliqué. Surtout que la Garde Pourpre pourrait être à leur trousse. Peut-être même que la vie d'un otage ne comptait pas face à cette pierre et qu'ils abattraient les deux personnes sans aucune pitié. Do était anxieux, mais il ne voulait pas le montrer à l'hybride. Son coeur battit un peu plus vite à chaque pas vers la sortie. Puis il s'arrêta lorsqu'ils arrivèrent dehors.

Personne. Do était sidéré. Soit la grotte était très insonorisée, soit la Garde Pourpre était vraiment mal organisée. Le pirate supposa que c'était un peu des deux. En tout cas, il était soulagé, et le souffle qu'il fit sortir de sa bouche en fut témoin. Soudain, un bruit sur la droite. Quelqu'un les avait repérés. Un coup d'oeil léger vers l'endroit suspect... un chien. Putain ! Il avait presque envie de le buter. Qu'est ce qui prenait Do d'avoir peur de tout et de rien ? C'était peut-être cette pierre étrange qui le rendait anxieux. Il savait qu'elle pouvait avoir un impact sur le monde d'Eldoria. Aslan comptait sur eux. Après avoir insulté le chien, Do se dirigea vers les bois, suivi de Nurmahal, pour chercher les cheveux et s'en aller de ce foutu endroit pour ramener la pierre à Zahel.

_________________

_________________

Utopistes debout ! J'ai des lyrics en stock.
Et si plus personne ne me comprend, je m'exile à Pétaouchnok.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: des Tigres et des Oiseaux [PV-Do](suite)   

 

des Tigres et des Oiseaux [PV-Do](suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» pensée aux oiseaux l'hiver
» Bleu énorme suite à prise de sang
» suite d'épisiotomie
» MAFIA suite mais pas "fin"
» [suite de] Personnalisation de la page d'accueil
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elden :: Rps terminés et abandonnés-