Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Quête]Chiens errants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sang-mêlé
avatar

Messages : 23

Fiche RPG
RPs en cours
:
Disponibilité:
MessageSujet: [Quête]Chiens errants   Ven 14 Mar - 22:03

Je n'avais pas fait trois pas dans la ville de Delma que déjà un jeune homme me bouscula avant de repartir en titubant. Apparemment, il semblait ne pas m'avoir remarqué le moins du monde. L'homme devait sûrement être ivre ou quelque chose dans le genre... Je continuai à le suivre du regard, et je le vis qui commençait à s'effondrer au sol. Par pur réflexe, je le rattrapai avant que sa tête n'ait heurté le sol. Je m’aperçus alors au comble de la consternation que cet énergumène ronflait! Il n'était nullement ivre mais simplement en train de dormir debout. Après une courte hésitation, où se mêla l'envie de lui flanquer une gifle monumentale ou simplement de le lâcher comme un vulgaire sac à patate, je finis par me ressaisir et me contentai de le secouer. Il se réveilla en sursaut.

Oh! Où... Où suis-je? Ah... Euh... Je crois que... Je me suis endormi, merci à vous... C’est parce que je manque de sommeil, à cause de ces fichus clébards! Des chiens errants qui traînent pas loin de chez moi et passent leur nuit à aboyer à tout bout de champ. Dites, vous ne voudriez pas m’aider, et résoudre le problème? Je sais pas ce qu’ils ont, mais du silence me ferait tellement de...

Il n’eut même pas le temps de finir sa phrase que déjà cet idiot repiquait du nez. Sans prêter plus attention au ce pauvre bougre, je repartis. Je n'avais nullement l'envie de m'occuper de ses problèmes de sommeil.

Chacun ses problèmes comme on dit.

J'oubliais rapidement cette histoire, me dirigeant vers les taudis de la ville où je pourrais trouver une auberge peut fréquenté et où on ne chercherait pas à savoir qui vient y passer la nuit. Je trouvai rapidement mon bonheur et y pris une chambre au rez-de-chaussée ce qui me permettrait de m’éclipser en pleine nuit sans que l'on me remarque.

À la nuit tombée, je sortis donc de ma chambre après m'être reposé quelques heures. Le ciel nocturne était magnifique et nous gratifiait d'une lune haute et claire.

Une belle nuit pour chasser.

Après une bonne demi-heure passée à déambuler dans les ruelles sombres des taudis, un concert d'aboiements et autres hurlements canins s'éleva dans le silence cérémonieux de la nuit. D'abord, je n'y prêtai aucune intention mais je finis toutefois par être interloqué par le remue-ménage que faisait ces bêtes en aboyant et partis en direction des hurlements. Je les vis assez rapidement. Ils s'étaient au nombre de quatre et d'après leur taille et leur musculature, on pouvait aisément les qualifier de gros molosses. Tout cela ressemblait à des rivalités entre mâles dominant pour moi. Les chiens cessèrent cependant d'aboyer en me sentant arriver. Leurs regards se posaient sur moi et lentement je les entendis se mettre à grogner, le poil de leur corps entièrement hérissé. Décidément, je n'avais pas la côte auprès des animaux...

Holà, on se calme... Tout doux, je ne fais que passer...

Complètement sourd à mes paroles, les bêtes se jetèrent sur moi, tous crocs dehors et écumantes de rage. Sans réfléchir, je sortis mes coutelas de leurs fourreaux et les abattis sur le premier des chiens qui se jeta sur moi. Les lames défoncèrent son crâne et le projetèrent au sol, mort. Les trois autres chiens ne s'arrêtèrent pas pour autant et continuaient à me foncer dessus. J'esquivai le chien qui bondit sur moi et projetai l'un de mes coutelas sur son flanc, ce qui eut pour effet de l'y embrocher. Sans attendre, je fit un grand arc de cercle avec le bras et projetai la carcasse de l'animal sur ses congénères, en écrasant un sous lui. Profitant du fait qu'il ne restait qu'un chien encore en lice, je fonçais vers lui et, esquivant son attaque, le décapitai. Le dernier chien encore vivant ne s'était toujours pas sortis de sous la carcasse de son congénère et il n'en eut jamais l'occasion. Je plantai mon coutelas au travers des deux chiens et ne le retirai que lorsque je fus certains que le chien du dessous était mort lui aussi.

Sale bête...

Levant l'un de mes coutelas ensanglantés, je chassai la majeur partie du sang sur les lames en effectuant un brusque moulinet des poignées, puis les rengainai. J'étais passablement énervé. Ses chiens enragés avaient gâchée ma petite balade nocturne. Quelque chose me revint en mémoire. L'homme de cette après-midi qui se plaignait d'insomnie. Mon malheur allait finalement faire son bonheur, car à partir d'aujourd'hui les chiens ne l'empêcheront plus de dormir. Sur cette pensée, je rebroussai chemin vers l'auberge...

_________________
Ça va saigner! Ça va faire mal !
C'est la complainte du boucher...
C'est la grande faux, la faux des âmes
qui va tous vous découper!
Ohé Fossoyeur ! Vite a ton labeur !
Tu vas avoir du pain sur la planche....

________________
Fiche   |   Carnet
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Quête]Chiens errants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Chiens errants !!!!
» Appel à l'aide et soutien aux animaux
» Promenade chiens de traîneau
» Vos chiens, que mangent - ils?
» les chiens mangent a table
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elden :: Rps terminés et abandonnés-